•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saguenay et Roberval en mode solution pour accueillir les évacués du Nord-du-Québec

Un poste de commandement de la sécurité civile de Saguenay devant le Cégep de Chicoutimi.

Les autorités de Saguenay étaient prêtes à accueillir les évacués dans la nuit de mardi à mercredi.

Photo : Radio-Canada

C’est le branle-bas de combat à Saguenay et à Roberval, qui se préparent pour accueillir les évacués de la communauté autochtone d’Oujé-Bougoumou et de Chibougamau. Un avis d’évacuation complet a été lancé mardi soir, dans les deux endroits, en raison des feux de forêt à proximité.

Saguenay, qui n’accueille pour l’instant que les membres d’Oujé-Bougoumou, a mis en place trois lieux d’hébergement différents. Un quatrième pourrait également être mis sur pied au besoin. Le Cégep de Chicoutimi sera l’un d’entre eux, mais la Ville n’a pas voulu divulguer les autres endroits par respect pour les réfugiés. Au départ, Oujé-Bougoumou devait faire évacuer uniquement les personnes aux prises avec des problèmes de santé, mais ce sont finalement tous les membres qui ont reçu l’ordre de quitter le secteur. Jusqu’à 1000 personnes sont attendues à Saguenay. À minuit, seulement une dizaine de personnes étaient arrivées.

Une femme met sur pied des lits de camp.

La Ville de Saguenay a réussi à se procurer assez de lits pour accueillir tous les membres de la communauté de Oujé-Bougoumou.

Photo : Radio-Canada

À partir du moment où on a su qu’on passait de 200 à 1000 personnes évacuées, on a ouvert un centre d’hébergement, a indiqué le conseiller aux communications de la Ville, Martin Lavoie. On a évalué combien de personnes on pouvait avoir dans ce centre-là et on a déterminé par la suite qu’on en aurait besoin d’un deuxième, d’un troisième et peut-être éventuellement d’un quatrième.

Selon le communiqué partagé sur sa page Facebook, le feu de forêt se situerait à 35 kilomètres au nord-est de la communauté.

Les communautés autochtones face aux feux de forêt

Consulter le dossier complet

Feu de forêt avec fumée et flammes, près d'une rivière, le 15 mai 2023, à Hay River, aux Territoires du Nord-Ouest.

La Ville de Saguenay a déployé entre 30 et 40 travailleurs et bénévoles pour accueillir les membres de cette communauté crie. Le Centre d’opération des mesures d’urgence de Saguenay s’est mis en mode solution, a ajouté Martin Lavoie. Tout le monde a mis l’épaule à la roue. On a trouvé les lits nécessaires, on avait suffisamment de lits, suffisamment de couvertures. Il manquait des oreillers, il a fallu contacter des fournisseurs locaux.

Les citoyens de Chibougamau à Roberval

De son côté, Roberval s’attend à recevoir entre 750 et 1000 personnes, qui devraient arriver vers 2 h du matin, mercredi. Une livraison de 1000 lits est attendue au centre sportif de la municipalité. Le CIUSSS et les autorités collaborent également à l’opération.

Roberval s’attend à ce que certaines personnes soient hébergées dans leur famille de la région. Des terrains ont également été mis à la disposition des évacués pour ceux qui arriveront avec leurs roulottes et VR. Le téléphone sonne beaucoup à la ville de la part de citoyens qui sont prêts à accueillir des citoyens de Chibougamau.

Saguenay accueillera par ailleurs environ 500 animaux de compagnie de Chibougamau qui devraient être hébergés dans l’ancien Refuge des animaux de Chicoutimi.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean.