•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Campbellton, des retraités expulsés de leur logement gagnent leur cause

Un groupe de 10 personnes posent pour une photo de groupe devant un immeuble.

Les locataires combatifs, en mai 2023. (Archive)

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Radio-Canada

Les locataires d’un édifice à logements de Campbellton qui ont appris le mois dernier qu’ils étaient expulsés ont eu gain de cause. Le tribunal des locataires a statué que les raisons évoquées par le nouveau propriétaire n’étaient pas valables.

L’entreprise qui a récemment fait l’acquisition de l’édifice, la Canadian Sustainability Labs (CSL), indiquait dans l’avis que les espaces ne seraient plus utilisés comme logements résidentiels.

Les locataires, tous des retraités, avaient jusqu’au 2 juillet pour quitter leur logement.

Une nouvelle bien dérangeante : j’aurais souhaité rester icitte pour le reste de mes jours, s'était alors désolé l’un d’eux, Raymond Pitre.

Un avis de résiliation au locataire sur une table de cuisine. Il y a une plante et un téléphone cellulaire sur la table.

L’avis de résiliation au locataire reçu en mai 2023.

Photo : Radio-Canada

Un mois plus tard, les locataires apprennent avec joie que leur éviction est annulée.

L’avis n’est pas valide et est rejeté, lit à voix haute l'une d'elle, Géraldine Levesque, la lettre de Services Nouveau-Brunswick en main.

Une femme dans sa cuisine avec un document dans les mains.

Géraldine Levesque se dit soulagée.

Photo : Radio-Canada

Cette décision émane de la médiatrice des loyers au nom du Tribunal sur la location de locaux d’habitation du Nouveau-Brunswick.

Elle a vérifié avec eux autres [laCSL] puis ça a l’air que la raison qu’ils ont donnée, c’était pas acceptable pour tirer le monde dehors pour faire qu’est-ce qu’il voulait faire avec, résume Géraldine Lévesque.

Un exemple à suivre, selon Géraldine

Cette victoire, Géraldine Levesque en est très fière.

Il y a une loi pour les locataires autant que pour les propriétaires, rappelle-t-elle.

C’est juste pour montrer au monde que si ça leur arrive, de ne pas paniquer. De faire comme nous autres et d'aller à la régie de loyers.

Une citation de Géraldine Levesque, locataire

La bonne nouvelle arrive cependant un peu trop tard; les sept locataires de l’édifice situé au cœur de la ville ont déjà trouvé des logements ailleurs.

Je vais déménager pareil, parce qu’on a déjà trouvé un autre logement et [laCSL] va nous mettre des bois dans les roues d’autres manières, avance Géraldine Levesque.

Les Levesque déménageront dans l’unité d’un édifice en construction, avec vue sur le mont Sugarloaf. Le logement devrait être prêt vers la fin de 2023.

Une site de construction.

Le site de construction du prochain logement de Géraldine Lévesque.

Photo : Radio-Canada

S’il advenait que les travaux prennent du retard, Géraldine Levesque ne s’en soucie guère.

La femme de la régie des loyers m’a dit que ce n’est pas eux autres [laCSL] qui vont décider quand vous allez sortir, c’est moi, affirme la retraitée combattante. Ça fait que si mon loyer est juste prêt en décembre — janvier, moi, je peux rester icitte.

Une femme devant un appartement d'immeuble.

Géraldine Levesque, devant son logement.

Photo : Radio-Canada

L’entreprise n’a pas voulu émettre de commentaire.

Sur son site internet, il est indiqué que la CSL se spécialise dans l’hébergement et le déplacement de professionnels de la santé.

L'entreprise aurait aussi récemment acquis un autre édifice de neuf logements à Campbellton.

D’après le reportage de Serge Bouchard

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

En cours de chargement...

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.