•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour à la maison à Sept-Îles et à Mani-utenam

Carmen André et sa famille sont à leur fenêtre de leur maison.

Carmen André et sa famille, qui vivent à Mani-utenam, ont été évacuées vendredi à Québec. Elles se réjouissent de pouvoir rentrer à la maison.

Photo : Radio-Canada / Charles-Étienne Drouin

Alors que l’avis d’évacuation des secteurs de Moisie, des Plages, du lac Daigle et de la communauté de Mani-Utenam est désormais levé, environ 5000 résidents poussent un soupir de soulagement et retournent à la maison.

Ghislaine Lavoie habite le secteur des Plages à Sept-Îles depuis une vingtaine d’années. Elle et sa chatte ont dormi chez sa fille depuis vendredi.

Je compatissais avec les gens qui étaient dans des arénas ou dans des centres d’accueil. Ils n’ont pas eu la même chance que moi, raconte-t-elle.

Ghislaine Lavoie porte un gilet rouge dans sa maison.

Ghislaine Lavoie, résidente du secteur des Plages à Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / Charles-Étienne Drouin

Dany Monger habite dans le même secteur et se réjouit de retrouver sa demeure dans un état qu’il qualifie d’intact.

Les communautés autochtones face aux feux de forêt

Consulter le dossier complet

Feu de forêt avec fumée et flammes, près d'une rivière, le 15 mai 2023, à Hay River, aux Territoires du Nord-Ouest.

Je pense que la Sûreté du Québec a fait un bon travail. Je pense qu’ils ont patrouillé constamment, lance-t-il.

J’étais inquiet de me faire vandaliser. [Ces évacuations] sont des occasions pour que les gens profitent de la situation. Tout est bien qui finit bien!

Une citation de Dany Monger, résident du secteur des Plages à Sept-Îles
Dany Monger porte des lunettes devant sa maison.

Dany Monger, résident du secteur des Plages à Sept-Îles

Photo : Radio-Canada / Charles-Étienne Drouin

Au cours des derniers jours, il a trouvé refuge dans le secteur Sainte-Famille, où l’avis de préalerte est demeuré en vigueur jusqu’à mardi matin. Dany Monger était prêt à évacuer de nouveau.

Si Sainte-Famille était évacuée, on avait un plan B. On avait des gens qui pouvaient nous dépanner dans un chalet à Port-Cartier. Mais maintenant, je reviens dans mes choses et je suis très content, ajoute-t-il.

Carmen André et sa famille ont été évacuées vendredi à Québec.

Elle a apporté son teueikan, son tambour traditionnel innu, pendant que les flammes menaçaient de ravager sa communauté.

C’est mon tambour sacré. Il est unique. Il n’y en a pas d’autres qui sont pareils. Je tenais à le garder avec moi, explique-t-elle.

Trois personnes sont près les unes des autres.

Carmen André et deux de ses filles, Kananin et Pinameinsa St-Onge

Photo : Radio-Canada / Charles-Étienne Drouin

Avec du recul, elle estime qu’il aurait été plus judicieux d’aller trouver refuge à Pessamit. La communauté innue de Pessamit a proposé d'accueillir les personnes évacuées de Mani-utenam.

La prochaine fois que ça arrivera, on va suivre les directives. On ne va pas aller à Québec. On va aller à la place qu’ils nous disent. Lors de catastrophes, il faut écouter [les conseils et les consignes des autorités], affirme Carmen André.

Deux de ses filles, Kananin et Pinameinsa St-Onge, se réjouissent de pouvoir retourner à l’école.

La communauté innue d'Uashat mak Mani-utenam confirme la reprise des cours dès mercredi dans les écoles de son secteur.

J’ai hâte de reprendre mes études. J’avais beaucoup [de matière à étudier] avant mes examens d’étape à venir, fait valoir Kananin St-Onge.

Une maison sur laquelle on aperçoit des drapeaux de communautés autochtones.

Le reportage de Jean-Sébastien Cloutier

Photo : Radio-Canada / Charles-Étienne Drouin

Températures prévues encourageantes

Les deux feux de forêt à proximité de Sept-Îles et de Mani-utenam sont relativement stables pour le moment.

Environnement Canada prévoit de 25 à 50 millimètres de pluie qui pourraient tomber dans la région de Sept-Îles d’ici vendredi.

Le météorologue Peter Kimbell estime que cette quantité de pluie va contribuer à réduire l'intensité des feux de forêt. Il croit aussi que les nouvelles conditions météorologiques vont permettre d'améliorer la qualité de l'air dans la région.

Environnement Canada a retiré son bulletin spécial sur la qualité de l'air pour plusieurs localités à l'ouest de Sept-Îles.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

En cours de chargement...

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.