•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet de camping au Boule Rock révisé à la baisse

Des citoyens assistent à une présentation publique d'un projet de camping dans la salle du conseil municipal.

Les citoyens de Métis-sur-Mer ont pu voir les détails du nouveau projet de camping près du club de golf Boule Rock.

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Radio-Canada

Les promoteurs du projet de camping au club de golf Boule Rock de Métis-sur-Mer ont présenté hier une nouvelle version du parc de terrains pour véhicules récréatifs aux citoyens de la municipalité.

Le budget du projet passe de 6 millions à 4,7 millions de dollars et 152 terrains de camping seraient aménagés au lieu de 240 comme prévu initialement.

Il s’agit d’un nouveau projet qui prend en compte les préoccupations de la communauté, selon l’un des promoteurs du projet et maire de Sainte-Flavie, Jean-François Fortin.

Plutôt que d’entasser tout le monde, on veut faire un camping où il y aura une capacité de bien vivre, ajoute-t-il.

Un homme portant des lunettes, sérieux, au micro.

Le maire de Sainte-Flavie, Jean-François Fortin, est l'un des promoteurs du projet. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada

Le projet de camping soulève bien des inquiétudes dans la communauté depuis l’achat du club de golf par la compagnie Groupe JGS. L’approvisionnement en eau des nouveaux terrains loués est l’un des points soulevés par les citoyens préoccupés.

On ne peut jamais plaire à tout le monde dans la vie, mais si on est capables encore une fois de prendre notre temps pour chercher une plus grande acceptabilité sociale, [...] c’est le projet et la communauté qui vont en être gagnants, se défend Jean-François Fortin.

En entrevue à l'émission Même fréquence mardi après-midi, Mathieu Drouin, membre du comité citoyen de Métis-sur-Mer qui s’oppose au projet, ne s'est pas dit surpris par le changement de cap des promoteurs : 150 terrains, on le sait depuis le début et on le dit que c’est à peu près tout ce qu'il est possible de faire.

On n’est pas certains que les retombées économiques [pour la municipalité] vont être si importantes.

Une citation de Mathieu Drouin, membre du comité citoyen de Métis-sur-Mer

De son côté, le maire de Métis-sur-Mer, Jean-Pierre Pelletier, juge le nouveau projet intéressant puisqu’il n’implique pas financièrement la Municipalité.

La population a pu être mise au fait des nouveaux paramètres du projet lors d’une séance d’information publique lundi soir. Le conseil municipal devait mener une consultation publique, mais a plutôt choisi de laisser les promoteurs présenter cette nouvelle mouture du camping.

Mathieu Drouin avance que c’est face aux commentaires des citoyens assistant à la présentation que la Municipalité a décidé de ne pas adopter un nouveau règlement de zonage et de s’en tenir à une présentation du nouveau projet lundi soir.

L’ordre du jour mentionnait une consultation publique suivie d’une adoption en deuxième lecture du règlement, le soir même, explique-t-il.

La Municipalité doit retravailler son règlement de zonage, selon le maire Pelletier.

Avec les informations de Sophie Martin

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

En cours de chargement...

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.