•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Chine et les États-Unis participent à des manœuvres maritimes en Indonésie

À l'avant-plan, un bateau militaire en mer avec à l'avant un drapeau de Singapour. Deux autres bateaux militaires sont à l'arrière-plan.

La flotte singapourienne RSS Steadfast-70 fait partie des navires utilisés dans le cadre des exercices en Indonésie.

Photo : Reuters / ANTARA FOTO

Agence France-Presse

Les États-Unis et la Chine, malgré leurs différends, ont envoyé des navires de guerre participer à des manœuvres maritimes internationales qui ont commencé lundi en Indonésie.

Washington et Pékin multiplient les points de friction dans les domaines militaire, diplomatique, technologique et économique.

Les États-Unis ont accru leur présence en Asie-Pacifique pour contrer la Chine qui a récemment organisé plusieurs séries d'exercices militaires autour de Taïwan.

Mais ces puissances concurrentes ont toutes deux dépêché des navires de guerre aux manœuvres maritimes multilatérales Komodo (MNEK) organisées par l'Indonésie dans l'est de son territoire au large de l'île de Célèbes de lundi à jeudi.

Des militaires indonésiens se tiennent debout, le poing levé, sur un bateau militaire.

Le navire indonésien KRI Bung Karno-369 est des activités multilatérales.

Photo : Reuters / ANTARA FOTO

Un effort collectif pour relever des défis communs

La marine américaine a sur place une frégate légère, a déclaré dimanche à l'AFP un porte-parole de l'ambassade américaine à Jakarta.

Ces exercices vont permettre aux États-Unis de se joindre à des nations ayant la même attitude, nos alliés et partenaires, pour relever des défis communs, comme des missions humanitaires et de réponse aux catastrophes naturelles, a-t-il précisé.

Le ministère chinois de la Défense a annoncé la semaine dernière envoyer un destroyer et une frégate à l'invitation de la marine indonésienne.

Cinq avions militaires dans le ciel laissent un sillage de fumée.

Des avions militaires indonésiens ont survolé le ciel durant les exercices maritimes à Makassar, en Indonésie.

Photo : Getty Images / INDRA ABRIYANTO

La Russie doit aussi dépêcher des bâtiments, selon une liste diffusée par les autorités indonésiennes, tandis que l'Australie fait participer une frégate et le chef de sa marine, le vice-amiral Mark Hammond.

Au total, 17 navires étrangers doivent être déployés et une vingtaine en ce qui concerne l'Indonésie.

Les exercices MNEK sont un entraînement non guerrier qui donne la priorité à la coopération maritime dans la région, a expliqué le porte-parole de la marine indonésienne I Made Wira Hady.

Des militaires sont debout sur un navire militaire, avec à l'arrière-plan un autre bateau militaire.

Les exercices « Komodo » (MNEK) se déroulent dans la mer Makassar.

Photo : Reuters / ANTARA FOTO

Tensions accrues dans le détroit de Taïwan

Les tensions entre Washington et Pékin se sont multipliées cette année avec la question de Taïwan, une île ayant un gouvernement indépendant soutenu par Washington que la Chine considère comme faisant partie de son territoire.

Deux incidents ayant impliqué les forces armées américaines et chinoises dans le détroit de Taïwan et en mer de Chine méridionale se sont produits ces dix derniers jours.

Le ministre de la Défense des États-Unis, Lloyd Austin, a jugé samedi à un sommet à Singapour essentiel de renouer le dialogue avec la Chine pour éviter des malentendus qui peuvent mener à un conflit entre ces deux puissances militaires.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

En cours de chargement...

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.