•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Menaces de mort en pleine campagne électorale : deux enquêtes policières en cours

Un dessin de cour de la comparution de Junior François Lavagesse.

Junior François Lavagesse devra comparaître à nouveau en cour le 5 juin.

Photo : Radio-Canada / Pam Davies

Les candidats à la mairie de Toronto ont repris leurs activités de campagne après qu'un homme eut proféré des menaces à leur égard. Le suspect fait désormais l'objet de deux enquêtes distinctes pour des menaces en personne et en ligne.

Les candidats au poste de maire de la plus grande ville du pays ont pris une pause forcée en raison de menaces de mort proférées jeudi.

L'agent Victor Kwong du Service de police de Toronto a confirmé vendredi que les menaces ne visaient pas un candidat en particulier, mais plutôt tous les candidats.

Selon les autorités, le suspect est soumis à deux enquêtes policières : la première est liée aux menaces proférées dans un lieu public, et la seconde, à des menaces en ligne.

[Les menaces en ligne] feront l'objet d'une enquête distincte. Nous croyons que c'est la même personne [qui est] responsable, précise le policier.

Un policier.

Le Service de police de Toronto a fait le point sur les menaces proférées contre des candidats de la mairie.

Photo : Radio-Canada

Olivia Chow élue à la mairie de Toronto

Consulter le dossier complet

Vue nocturne sur ce grand ensemble architectural marqué par une enseigne lumineuse montrant le mot Toronto.

Le suspect, un homme de 29 ans, a été arrêté jeudi soir vers 21 h 30, selon la police de Toronto. Il est actuellement détenu.

Pour l'instant, Junior François Lavagesse fait face à cinq accusations criminelles : deux chefs de port d’arme dans un dessein dangereux, un chef de port d'une arme dissimulée, un chef de menaces proférées et un chef de défaut de se conformer à un engagement.

Il a comparu devant le tribunal par vidéoconférence vendredi à la nouvelle cour des audiences sur le cautionnement.

Portrait du suspect.

Junior Francois Lavagesse a été arrêté, car il aurait menacé de tirer sur les candidats à la mairie de Toronto jeudi en brandissant ce qui semblait être une arme à feu, selon la police de Toronto.

Photo : Service de police de Toronto

Rappel des faits

Jeudi matin, la police a été appelée entre l’avenue Greenwood et l’avenue Mortimer à East York vers 11 h, après qu’un homme eut proféré des menaces de mort. Selon la police, il brandissait ce qui semblait être une arme.

La police a saisi une arme à plombs.

L'emplacement en question n'est lié à aucun des candidats, soutient le Service de police de Toronto.

L'endroit exact où la menace a été proférée n'est pas divulgué par la police de Toronto pour protéger l'identité de [deux] témoins, indique la porte-parole Stephanie Sayer, par courriel.

Les menaces ont entraîné l’annulation d’un débat prévu pour jeudi soir à l’École d'art et de design de l'Ontario (OCAD).

L'arme est toujours en circulation, selon les autorités.

La campagne électorale suit son cours

Le suspect maintenant arrêté, les candidats à la mairie de Toronto répètent qu'ils ne se laisseront pas intimider.

Lors d'une série de différentes conférences de presse, les candidates Olivia Chow et Ana Bailão ont remercié les autorités de leur réactivité et ont souligné qu'elles ne sont pas apeurées par ces menaces.

Je ne serai intimidée par aucune menace au cours de processus démocratique de cette élection, lance Ana Bailão.

Olivia Chow, pour sa part, ne changera rien à sa campagne électorale, malgré cet événement.

Les candidats Mark Saunders, ancien chef de la police de Toronto, et Mitzie Hunter, ancienne députée provinciale, ont aussi souligné le travail rapide des policiers dans le dossier.

Je me sens certainement plus soulagée aujourd'hui de savoir que [le suspect] a été appréhendé, dit Mitzie Hunter, qui affirme qu'elle et son équipe seront plus attentives à la sécurité.

Face à la situation, Mark Saunders et Mitzie Hunter ont décidé de resserrer leurs protocoles de sécurité.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

En cours de chargement...

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.