•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines d’évacuations près de Saint Andrews à cause d’un feu de forêt

D'énormes flammes montent de la forêt.

Les flammes à proximité de Bocabec dimanche vers 23 h 45.

Photo : Gracieuseté/Scott Legge

Radio-Canada

L’incendie de forêt qui s’est déclaré dimanche près de Saint Andrews au Nouveau-Brunswick s'étend sur environ 242 hectares. Il a détruit une maison et entraîné l’évacuation de centaines de personnes dans deux communautés voisines.

Environ 300 maisons ont été évacuées. L’ordre d'évacuation demeure en vigueur lundi.

Plus tôt lundi, le maire de Saint Andrews Brad Henderson avait indiqué que 400 résidences avaient été évacuées, un nombre revu à la baisse lors d'une mise à jour par le gouvernement provincial en après-midi.

Presque tous les résidents de Bocabec et de Chamcook ont dû quitter leurs propriétés, indique M. Henderson.

Malheureusement, il y a encore beaucoup à faire pour circonscrire ce feu, affirme M. Henderson, lundi matin.

L'incendie a franchi la route 127 ainsi que certains cours d'eau. Il touche plusieurs endroits situés à des kilomètres les uns des autres. Les autorités ont bloqué la route qui relie Saint Andrews et Bocabec.

La zone évacuée s’étend sur 10 kilomètres de chaque côté de la route 127, de la sortie vers l’autoroute 1 jusqu’au chemin Glebe, précise le maire.

Toute personne qui se trouverait encore dans cette zone doit quitter les lieux.

Il n’y a absolument aucune raison de rester chez vous. C’est une situation changeante qui peut certainement s’aggraver, affirme Brad Henderson.

Des services aux personnes évacuées

L’aréna W. C. O'Neill, à Saint Andrews, sert de centre d’accueil. Les personnes évacuées peuvent y demeurer, s'y restaurer et y recharger les batteries de leurs appareils électroniques.

Le premier ministre Blaine Higgs s’est rendu au centre d’accueil lundi où il a discuté avec des familles évacuées et les personnes qui les aident. Il a expliqué que la situation est sérieuse, mais selon lui, le feu se dirige dans la bonne direction. Il a ajouté qu’une seule maison a brûlé.

Des pompiers rassemblés devant leur caserne.

Des dizaines de pompiers combattent les flammes dans les environs de Bocabec et de Chamcook, indique le maire de Saint Andrews, Brad Henderson.

Photo : Gracieuseté/Brad Henderson

Selon M. Henderson, une centaine de personnes se sont inscrites auprès de la Croix-Rouge canadienne dans ce centre d'accueil. Des hôtels, des logements locatifs de type Airbnb et des résidents ouvrent aussi leurs portes pour aider ces personnes.

Lorsque vous conduisez à Saint Andrews et que vous voyez la file de voitures à l’Hôtel Algonquin, des voitures pleines d’effets personnels, vous voyez l’impact sur la population, explique Brad Henderson.

L’incendie a détruit une maison, mais les pompiers ont réussi à en sauver plusieurs autres, selon le maire.

Pas d'autres évacuations prévues

Lors d’un point de presse en après-midi, le chef pompier de Saint Andrews, Kevin Thériault, a confirmé qu’une douzaine de services d’incendie du sud-est et sud-ouest du Nouveau-Brunswick sont venus prêter main-forte, dont sept avions-citernes.

Il précise qu’il ne prévoit pas que d’autres évacuations de secteurs soient effectuées, du moins pour le moment. Il demande aux résidents évacués de ne pas retourner chez eux et d’attendre l’autorisation des autorités pour le faire. La situation sera réévaluée mardi matin.

Le premier ministre a tenu à rappeler que les feux en plein air sont interdits dans toute la province jusqu'à nouvel ordre et a demandé aux Néo-Brunswickois de faire preuve de prudence lorsqu’ils font des activités à l’extérieur.

Un petit avion monomoteur en vol.

Un avion épand un produit ignifuge près du feu de forêt à proximité de Saint Andrews.

Photo : Gracieuseté/Steve Cooke

De petits avions sont intervenus dimanche pour épandre un produit ignifuge afin de ralentir la progression de l’incendie. Ils ont dû cesser pour la nuit, mais le maire Henderson s’attend à ce qu’ils soient de retour lundi.

Jusqu’à présent cette année, 292 hectares de terres forestières au Nouveau-Brunswick ont brûlé, ce qui est déjà dix hectares de plus que la moyenne des dix dernières années.

Pas de pluie à l’horizon

Un front froid est passé sur les Maritimes tard dimanche, mais il a généré peu de pluie, indique Bob Robichaud, météorologue pour Environnement Canada.

Il y a eu des averses au nord de la Nouvelle-Écosse et même des orages dans le sud-est du Nouveau-Brunswick, mais pas de précipitations où les deux feux majeurs sont présentement. Il n’y a donc pas eu grand pluie pour aider la situation, affirme M. Robichaud au cours d’une entrevue accordée lundi à ICI Acadie.

Un panache de fumée au-dessus de la forêt le long d'une route.

La députée de Fundy-Les-Îles-Saint John-Ouest, Andrea Anderson Mason, a publié dimanche cette photographie de la fumée dégagée par le feu près de Saint-Andrews.

Photo : Twitter/Onemainstreet - Andrea Anderson Mason

On ne voit pas de possibilité de pluie, de bonnes pluies, avant la fin de la semaine, possiblement. Même nos modèles, chaque jour, ça change, ajoute Bob Robichaud.

D’après des reportages de CBC, d'Alix Villeneuve et de l’émission Le réveil Nouvelle-Écosse et T.-N.-L., d’ICI Acadie

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.