•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bloc québécois : une proposition pour un observatoire sur l’aluminium adoptée au congrès

Des militants assis à des tables et un écran qui diffuse une proposition.

120 propositions ont été entérinées par les militants, et une seule a été rejetée.

Photo : Radio-Canada

Une proposition sur la mise sur pied d’un observatoire sur l’aluminium a été adoptée dimanche lors du congrès du Bloc québécois (BQ) qui se tenait au cours de la fin de semaine à Drummondville.

Elle s’est retrouvée parmi les 120 propositions qui ont toutes été acceptées, sauf une, lors d’un événement sous le signe du consensus.

Les députés bloquistes de Jonquière, Mario Simard, et de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe, ont pris part à l’événement au cours duquel le chef, Yves-François Blanchet, a obtenu un vote de confiance à hauteur de 97,25 %.

Alexis et moi avons pu faire adopter une proposition sur la mise en place d'un observatoire sur l'aluminium. Pour nous, c'était un incontournable. Mais la proposition initiale telle qu'elle a été libellée, il faut savoir qu'on y a déjà nous participé, donc il y a beaucoup de propositions qui touchent des enjeux régionaux, en particulier sur l'agriculture, beaucoup de propositions sur le secteur forestier. Et ça, c'est resté. C'est resté intact dans les discussions qui ont eu cours, mais il y avait déjà un travail qui avait été fait en amont, a révélé Mario Simard lors d’une entrevue accordée au Téléjournal Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Mario Simard participe au débat présenté par Radio-Canada Saguenay-Lac-Saint-Jean et Le Quotidien.

Le député de Jonquière, Mario Simard

Photo : Sophie Lavoie/ Le Quotidien

L’observatoire sur l’aluminium est une demande de longue date des députés bloquistes régionaux. Il permettrait, selon eux, d’établir des données objectives lorsque vient le temps d’intervenir sur la place publique auprès de Rio Tinto.

Le lien avec le PQ?

En plus des propositions présentées lors du congrès, d’autres avaient auparavant été rejetées en commission. Ce fut notamment le cas d’une proposition avortée de militants pour reconnaître le Parti québécois (PQ) comme seule formation politique à l'Assemblée nationale portant la cause souverainiste.

Pour Mario Simard, il s’agit de garder la porte ouverte pour tous les souverainistes au Bloc.

On sait qu’il y a des souverainistes qui sont à la CAQ. Il y en a chez Québec solidaire, mais c'est sûr qu'on a une proximité particulière avec le PQ. Ma directrice de bureau [Caroline Dubé] était candidate lors des dernières élections. William Fradette, qui travaillait pour mon collègue Alexis, était candidat lors des dernières élections. Donc, il y a une proximité entre le PQ et le Bloc, mais le message qu'on voulait envoyer, c'est qu’on veut être le point de rassemblement de tous les souverainistes qui sont à QS, qui sont à la CAQ ou qui sont peut être, qui sait, au Parti libéral, a-t-il justifié.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

En cours de chargement...

Infolettre ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean.