•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Poutine visé par une tentative d’assassinat, selon Moscou

Le président russe Vladimir Poutine.

Le président russe Vladimir Poutine photographié lors d'une rencontre avec les membres de son gouvernement, le 19 avril 2023, à l'extérieur de Moscou.

Photo : Sputnik/Agence France-Presse via Getty Images / GAVRIIL GRIGOROV

Agence France-Presse

La Russie affirme avoir abattu deux drones ukrainiens qui visaient le Kremlin, à Moscou, dénonçant une tentative d'assassinat du président Vladimir Poutine. Kiev a aussitôt rejeté cette accusation.

Nous n'avons pas attaqué Poutine, a lancé le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, lors d'un déplacement surprise en Finlande. Nous défendons nos villages et nos villes, a-t-il ajouté, au moment où, selon Kiev, des frappes russes ont fait 18 morts dans la région de Kherson, au sud.

Les États-Unis ont de leur côté dit prendre avec beaucoup de précautions les accusations du Kremlin.

Une telle incursion de drones à Moscou serait une première depuis le début de l'offensive russe en Ukraine, en février 2022. Il s'agit en tout cas de la plus spectaculaire attaque imputée à Kiev par la Russie sur son propre sol.

Guerre en Ukraine

Consulter le dossier complet

Un véhicule blindé est en feu, un corps gît dans la rue.

La nuit dernière, le régime de Kiev a tenté de frapper le Kremlin avec deux drones qui ont été mis hors service par des systèmes de guerre électronique, a affirmé la présidence russe. Elle a dénoncé une tentative d'acte terroriste et un attentat contre la vie du président, ajoutant que la Russie se réserve le droit de prendre des mesures de représailles où et quand elle le jugera approprié.

Dans une des vidéos diffusées par des médias russes sur les réseaux sociaux, on voit un engin exploser au sommet de la coupole du Palais du Sénat, l'un des principaux bâtiments dans l'enceinte du Kremlin. Il n'était pas possible de vérifier ces images de source indépendante dans l'immédiat.

Mercredi, en fin d'après-midi, une correspondante de l'AFP a vu plusieurs personnes s'affairer sur la coupole du Palais du Sénat, sans que des dégâts soient visibles depuis le sol.

Notre         dossier Guerre en Ukraine

Une « mise en scène »

À quelques jours de célébrations militaires importantes pour Moscou, les attaques de drones et les sabotages se sont multipliés sur le sol russe. Un haut responsable russe, le président de la Chambre basse du Parlement, Viatcheslav Volodine, a appelé à riposter en utilisant des armes capables de stopper et de détruire le gouvernement ukrainien.

Après l'attentat terroriste d'aujourd'hui, il ne reste pas d'alternative à l'élimination physique de Zelensky et de sa clique.

Une citation de Dmitri Medvedev, ex-président et actuel numéro deux du Conseil de sécurité russe.

L'Ukraine, qui dément régulièrement les attaques en territoire russe qui lui sont attribuées, a là encore rejeté toute implication. Nous n'avons pas attaqué Poutine [...] Nous combattons sur notre territoire, nous défendons nos villages et nos villes, a insisté M. Zelensky lors d'une conférence de presse à Helsinki.

L'un des conseillers du président ukrainien, Mykhaïlo Podoliak, a accusé Moscou de mise en scène pour justifier une attaque terroriste d'ampleur en Ukraine.

Célébrations

La tentative d'attaque rendue publique par le Kremlin s'est déroulée à quelques jours des célébrations du 9 mai marquant la victoire sur l'Allemagne nazie en 1945.

Plusieurs défilés militaires ont été annulés à travers la Russie en raison des préoccupations sécuritaires. La région de Briansk, frontalière de l'Ukraine, a ainsi renoncé mercredi aux grandes festivités, après deux sabotages spectaculaires qui ont fait dérailler deux trains ces derniers jours.

Le Kremlin a toutefois affirmé mercredi que le grand défilé militaire sur la place Rouge à Moscou aurait bien lieu comme prévu. Le dispositif policier ne semblait pas avoir été renforcé mercredi. Des badauds déambulaient près de la place Rouge, sans avoir l'air inquiets, devant des banderoles célébrant le 9 mai.

La mairie de Moscou a annoncé mercredi l'interdiction des vols de drones au-dessus de la ville. Les incidents impliquant ces engins se sont multipliés ces derniers mois en Russie, ciblant des bases militaires ou des infrastructures énergétiques.

Un dépôt de carburant a ainsi pris feu dans la nuit de mardi à mercredi en Russie, à proximité de la Crimée annexée, après la chute d'un drone, selon l'agence de presse officielle TASS.

La multiplication de ces actions arrive à un moment où Kiev affirme avoir terminé ses préparatifs en vue d'une grande contre-offensive contre les positions russes en Ukraine.

Couvre-feu

Des frappes russes massives ont fait mercredi 18 morts et 46 blessés dans la région de Kherson, dans le sud de l'Ukraine, selon Kiev.

C'est dans ce contexte que les autorités ukrainiennes ont annoncé mercredi un couvre-feu de 58 heures à Kherson, près de la ligne de front dans le sud, à partir de vendredi soir pour permettre aux forces de l'ordre de pouvoir faire leur travail.

Cette région est souvent citée par les analystes comme l'un des théâtres possibles d'une contre-offensive ukrainienne. La capitale régionale, Kherson, a été reprise en novembre par les troupes de Kiev, mais est depuis régulièrement bombardée par les Russes.

Lors de son déplacement surprise à Helsinki, M. Zelensky a affirmé que cette année sera décisive [...] pour l'Europe, pour l'Ukraine.

La Commission européenne a, dans ce contexte, présenté mercredi un instrument financier doté de 500 millions d'euros (environ 750 millions de dollars canadiens) pour renforcer la capacité de production de munitions de l'Union européenne à un million d'obus par an afin de reconstituer ses arsenaux et d'aider l'Ukraine.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.