•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Multiplier et coordonner les initiatives pour mieux aider les demandeurs d’asile

Des habits entassés dans une salle à Windsor.

Le Comité local en immigration francophone( Clif) et le Centre communautaire francophone Windsor-Essex-Kent ont collecté une panoplie d'articles divers destinés aux demandeurs d'asile hébergés dans trois hôtels à Windsor.

Photo : GABRIEL NIKUNDANA

Plusieurs initiatives sont actuellement menées à Windsor pour aider les demandeurs d'asile dans la communauté francophone. Divers organismes collectent notamment des habits, des livres en français, des jouets ainsi que des meubles et des dons en argent.

C’est une initiative qui vient de ma famille. On est en train de rejoindre toutes nos communautés pour être capables de mieux aider de façon plus efficace, explique Danielle Parent, initiatrice du projet Asylum Seekers Project.

La famille Parent affirme avoir choisi d’aider 20 familles francophones à Windsor.

On aimerait leur fournir la base nécessaire pour pouvoir commencer à s'établir à Windsor.

Une citation de Danielle Parent, responsable du projet Asylum Seekers Project.

Elle a déjà collecté des lits, des matelas, des meubles et du matériel de cuisine.

Selon Mme Parent, la collecte des dons en argent est aussi en cours pour pouvoir fournir le matériel de base complet à chaque famille.

On va utiliser des dons en argent à 100 % pour acheter des produits qui manquent, assure-t-elle.

Selon elle, lorsque l’une ou l'autre des familles quittera l'hôtel, chacune aura tout le matériel nécessaire pour meubler sa maison.

Le Comité local en immigration francophone (CLIF), quant à lui, a déjà collecté des habits, et divers articles qui sont stockés dans deux grandes salles.

Selon sa présidente Yasmine Joheir, son organisme prévoit servir plus d'une cinquantaine de familles.

Tout le matériel collecté sera distribué au cours des trois derniers jours de la première semaine de mai.

Selon Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) 720 familles ont été transférées à Windsor entre le 30 juin 2022 et le 23 février 2023.

Une synergie s'impose pour mieux servir

Selon Mme Joheir, le travail en synergie dans la recherche de moyens pour aider les demandeurs d’asile ainsi que des membres des communautés moins nanties produirait de meilleurs résultats.

Avoir un service sous le même toit, je pense qu’on serait beaucoup plus efficace, dit Mme Joheir.

Son organisme travaille en étroite collaboration avec le Windsor Family Health Centre pour collecter et distribuer notamment des poussettes et des sièges d'auto dont les jeunes parents ont besoin pour leurs enfants.

En moyenne, nous avons déjà desservi 10 jeunes mamans, explique Mme Joheir.

Elle n'exclut pas de travailler avec Mme Parent.

Bravo pour son initiative et peut-être qu’on pourra travailler en équipe. Je lui lance l'invitation, dit Mme Joheir.

Chacun a une expertise bien définie. Je pense que l’union fait la force. On va démontrer aux bailleurs de fonds qu’on n’a qu’une seule voix et qu’on travaille ensemble pour un meilleur service.

Une citation de Yasmine Joheir, présidente du CLIF

De son côté, Mme Parent est en train de réfléchir aux partenaires potentiels avec lesquels elle pourrait travailler afin de mener à bien son projet familial.

Héros dans l'ombre

Anifa Esther Bangalaso est arrivée à Windsor en mars 2023. Elle salue le travail que les organismes locaux font pour contribuer à la bonne intégration des demandeurs d'asile.

Ces organismes sont des héros dans l’ombre. Ce que je serai peut-être demain, ça sera grâce à eux. Parce qu' il y avait un organisme sur mon chemin, fait-elle remarquer.

Infolettre d’ICI Ontario

Abonnez-vous à l’infolettre d’ICI Ontario.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Ontario.

Elle est inscrite en 12e année à l’école des adultes du Conseil scolaire catholique providence à Windsor.

Ma priorité en ce moment est d’aller à l’école, apprendre et avoir un bagage intellectuel pour pouvoir gagner beaucoup d’argent dans le futur.

Une citation de Anifa Esther Bangalaso, demanderesse d'asile.

Elle espère pouvoir obtenir son permis de travail d’ici trois semaines.

Je peux travailler peut-être vendredi, samedi et dimanche. Lundi je rentre à l’école, insiste-t-elle.

Selon elle, c’est grâce au Centre communautaire francophone de Windsor-Essex et au CLIF qu’elle a pris une bonne décision. Ces organismes jouent un très grand rôle, conclut-elle.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ontario

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ontario.