•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Risque de grève du transport scolaire en Outaouais lundi : un casse-tête pour les parents

Trois autobus scolaires stationnés.

Le transport scolaire pourrait être perturbé pour des milliers de jeunes de l'Outaouais dans les prochaines semaines. Près de 200 chauffeurs d’autobus de l’Outaouais affiliés au syndicat Teamsters menacent de déclencher une grève dès lundi. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

Radio-Canada

Quelque 200 chauffeurs d’autobus scolaire de l’Outaouais pourraient faire grève à partir de lundi. Une situation qui pousse certains parents à modifier leurs horaires. Un véritable casse-tête logistique dont ils se seraient bien passés.

Le syndicat des Teamsters, qui représente de nombreux chauffeurs d'autobus scolaires en Outaouais, réclame aux entreprises Autobus Lasalle, Autobus Campeau et Bigras Transport, de meilleures conditions salariales pour ses membres.

Une requête que le syndicat estime indispensable compte tenu de la pénurie de main-d'œuvre qui fragilise les transporteurs.

Si on n’est pas en mesure de revaloriser cette belle profession, parce que les chauffeurs adorent ce qu’ils font et ils adorent les enfants, qui sera là pour transporter les enfants ? Dans le fond, on est en train de se préparer à un désastre annoncé, explique , agent syndical pour le local 106 du syndicat des Teamsters.

D’ailleurs, selon M. Ouellette, à moins d'un revirement presque miraculeux, il y aura bel et bien grève lundi. Du moins, pour Brigras Transport et Autobus Lasalle, a-t-il fait valoir.

Un homme en entrevue avec Radio-Canada au moyen de la plateforme Zoom.

Denis Ouellette, agent syndical pour le local 106 du syndicat des Teamsters

Photo : Radio-Canada

D'après l’agent syndical, les employés sont depuis plusieurs semaines sans nouvelles de l’employeur, et ce, malgré de multiples tentatives qui ont été faites par le syndicat pour établir un contact.

Les dernières rencontres remontent au début du mois d' avril, lorsque l'employeur a déposé ses offres patronales finales. Au niveau des salaires, tout le volet monétaire n'a pas été négocié. Il a simplement déposé ses offres finales et il a demandé à ce qu'elles soient présentées aux chauffeurs, a-t-il ajouté.

Or, toutes les offres faites par l’employeur ont été rejetées par les chauffeurs, a expliqué M. Ouellette.

L'employeur a été notifié du rejet des offres patronales, je les [les entreprises] ai conviés à la table de négociation pour tenter d’arriver à une entente, mais j’ai reçu une accusée de réception , a déploré l’agent syndical.

Réorganisation pour les parents

Pendant ce temps, certains parents, à l’instar de Maurice Gendreau, se préparent à un véritable casse-tête logistique.

Dans le cas de ce papa résident de Val-des-Monts, un de ses enfants étudie dans son secteur tandis qu'un autre à Gatineau.

Alors, lundi pour les accompagner dans les différentes écoles respectives, il a prévu de prendre la route au moins 40 minutes plus tôt qu'à son habitude afin d'éviter des éventuelles congestions sur la route.

Pour la plupart des gens [la grève] est une certitude, on a reçu un message de nos écoles respectives avec des mesures compensatoires pour aider les parents à mitiger les effets de la grève, a affirmé M. Gendreau.

Toutefois, malgré les préjudices que la grève pourrait avoir sur son organisation quotidienne, M. Gendreau affirme comprendre les motivations des chauffeurs.

Ce n’est plaisant pour personne, ni pour les travailleurs en question.[...] on s'organise avec des amis pour faire covoiturage , a-t-il dit.

Avec les informations de Fiona Collienne

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ottawa-Gatineau

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ottawa-Gatineau.