•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Évacuation préventive pour quelques centaines d’Autochtones

Les évacués de Kashechewan arrivent à Kapuskasing à bord d'un avion d'Air Creebec.

Des vols transportant des évacués de Kashechewan arriveront à Timmins au début de la semaine prochaine. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Martine Laberge

Radio-Canada

La ville de Timmins se prépare à l'arrivée, la semaine prochaine, de 475 évacués provenant de la Première Nation de Kashechewan en raison du risque de crue de la rivière Albany.

Un ordre d’évacuation a aussi été mis en place pour la Première Nation de Fort Albany vendredi avant-midi, selon la page Facebook de la communauté, car une des digues protégeant la communauté a cédé.

Selon un communiqué de la Ville de Timmins, les premiers vols transportant les résidents de Kashechewan arriveront au début de la semaine prochaine.

La Ville de Timmins a déclaré l'état d'urgence à titre préventif afin de permettre la mobilisation rapide du personnel de la Ville, au besoin.

En entrevue, la maire de Timmins, Michelle Boileau, a souligné que ce sont des organisations autochtones qui dirigent les opérations d’évacuation, et que le personnel de la Ville et les autres partenaires communautaires sont là pour les appuyer.

On a développé un modèle qui s’appelle Stronger Together, explique-t-elle, pour concerter les différentes organisations qui contribuent à l’accueil des évacués.

Dans les dernières années, on a ajusté le modèle pour assurer que ce soit mené par les Autochtones, les personnes qui sont affectées par ce problème.

Une citation de Michelle Boileau, maire de Timmins

Selon Mme Boileau, cette approche permet de s’assurer que l’accueil des évacués répond à leurs besoins, notamment en matière de santé.

La Première Nation de Kashechewan doit évacuer une partie de sa population presque chaque printemps depuis plusieurs années.

Un projet de déménagement de la communauté sur un secteur plus en hauteur de son territoire est en développement.

Pendant la pandémie, l'évacuation vers ces zones plus élevées a par ailleurs été prônée, plutôt que de partir dans une des communautés d’accueil plus au sud, comme Timmins ou Kapuskasing.

Par ailleurs, les autorités de protection de la nature et la province surveillent de près les niveaux d'eau dans les secteurs de Sault-Sainte-Marie et Parry Sound, North Bay.

Des avertissements et des veilles de crues sont en vigueur dans ces régions.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ontario

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ontario.