•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En N.-É., il faut payer plus de 50 % de son revenu en loyer pour avoir un supplément

Leigh MacLean interviewée à son bureau.

Leigh MacLean, de l’organisme Welcome Housing, à Halifax, estime que le logement sans but lucratif peut être une solution au problème.

Photo : Radio-Canada / Brian MacKay

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a discrètement modifié en janvier un important critère d’admissibilité au programme fédéral-provincial de supplément au loyer.

Avant le changement, les ménages qui consacraient plus de 30 % de leurs revenus au loyer étaient admissibles à l’allocation de logement ciblé Canada/Nouvelle-Écosse. Le seuil d’admissibilité est maintenant de plus de 50 % des revenus.

Leigh MacLean, de l’organisme Welcome Housing, à Halifax, aide chaque semaine des dizaines de personnes à faire une demande d’aide financière à ce programme. Elle juge que le changement est choquant.

Je crois que c’est un geste radical et très secret, affirme Leigh MacLean. J’aurais souhaité plus de transparence, une consultation communautaire, parce que le changement qui vient d’apparaître n’a fait l’objet d’aucune discussion.

Mme MacLean dit croire que beaucoup moins de gens sont admissibles alors que les besoins sont considérables. Nous avons une crise du logement. Nous devons aider le plus grand nombre de gens que nous pouvons, ajoute-t-elle.

Le fonctionnement du programme

L’allocation de logement ciblé Canada/Nouvelle-Écosse est versée chaque mois aux locataires et propriétaires admissibles. Les personnes qui font une demande doivent satisfaire plusieurs critères et avoir de graves besoins en matière de logement. C'est la définition des graves besoins qui a changé.

Le taux de 50 % des revenus consacrés au loyer n’est pas calculé d’après le loyer particulier des demandeurs. Il repose sur la moyenne régionale établie par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Dans la région d’Halifax, par exemple, le loyer mensuel moyen est de 1449 $ pour un appartement à deux chambres, selon la SCHL. Leigh MacLean estime pour sa part que cette moyenne est généralement beaucoup plus faible que la réalité.

Le ministre du Logement s’explique

Le gouvernement a changé la définition des graves besoins en matière de logement pour des raisons financières, explique le ministre des Affaires municipales et du Logement, John Lohr.

Nous pouvions voir que la demande pour le programme était supérieure au budget. Alors nous avons ressenti le besoin de prioriser les personnes qui en ont le plus besoin. C’est pourquoi nous avons pris cette décision, affirme M. Lohr.

John Lohr.

La décision a été prise pour des raisons financières, explique le ministre des Affaires municipales et du Logement, John Lohr.

Photo : Radio-Canada

Le changement a attiré l’attention la semaine dernière lorsque la députée néo-démocrate de Halifax-Needham, Suzy Hansen, l’a dénoncé à l’Assemblée législative.

Ça va toucher les personnes qui gagnent un faible revenu, les personnes âgées, et le gouvernement n’en a parlé à aucun d’entre nous, a lancé la députée Hansen. Je trouve que c’est très choquant.

Suzy Hansen.

La députée néo-démocrate Suzy Hansen représente la circonscription électorale de Halifax-Needham.

Photo : Radio-Canada / Robert Short

Le changement du critère n’était pas un secret puisqu’il était indiqué sur le site web du programme, se défend le ministre Lohr.

John Lohr ajoute que les gens qui ont fait une demande avant le 27 janvier seront acceptés s’ils répondaient au critère de 30 %.

Le gouvernement fournit l’allocation à environ 7000 bénéficiaires dans l’ensemble la province, selon le ministère. À Halifax, la somme varie de 403 $ à 963 $ par mois.

D’après un reportage de Nicola Seguin, de CBC

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.