•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élections à la mairie et au conseil pour les citoyens de Roquemaure

Une pancarte à l'entrée de la municipalité où l'on peut lire Roquemaure bienvenue.

La municipalité de Roquemaure, en Abitibi-Ouest, compte environ 400 habitants.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Renaud

Il y aura à nouveau des élections à Roquemaure, en Abitibi-Ouest, cette fois-ci à la mairie et pour pouvoir un siège de conseiller municipal.

Élue en octobre 2021, Rachel Alarie a remis sa démission le 20 mars dernier. Au cours de son bref mandat, elle a traversé quelques tempêtes au sein du conseil municipal. La gestion des ressources humaines de la Municipalité était d’ailleurs sous le contrôle de la Commission municipale du Québec jusqu’au 6 mars dernier.

Rachel Alarie se dit fière du travail qu’elle a accompli à la mairie depuis un an et demi, mais elle estime que sa vie familiale, avec trois jeunes enfants au primaire, et son métier d’agricultrice ne lui permettent pas d’y consacrer tout le temps nécessaire.

J’ai mon entreprise dans le veau d’embouche. J’ai 30 vaches à bœuf, et là je suis dans ma période de vêlage. C’est sûr et certain que je manquais de temps pour investir à la Municipalité. J’ai réorienté mes priorités dans ma vie, et je me suis rendu compte que je n’avais pas assez de temps pour bien faire mon travail en tant que mairesse, confie-t-elle.

Un candidat à la mairie

Le conseiller au siège numéro 4 et maire suppléant Mathieu Guillemette a quant à lui démissionné le 28 mars, mais c’est pour briguer la mairie. Élu au conseil en février dernier et installé depuis seulement trois ans à Roquemaure, il croit être en mesure d’apporter un nouveau souffle à la municipalité de 400 habitants.

Je n’ai pas été présent pour tous les épisodes de discorde et les querelles de clocher antérieures, je pense que c’est un atout pour moi. On a eu des périodes difficiles, mais là on sent vraiment un vent de changement autant avec le conseil municipal actuel, qu’avec la direction générale. Tout ça, c’est en harmonie, ce qui aide beaucoup au processus décisionnel, nécessairement. On a également une vision qui est beaucoup plus partagée. On sent que le vent a changé de bord pour Roquemaure, et on se dirige vers de belles années, affirme Mathieu Guillemette.

Les personnes intéressées ont jusqu’au 14 avril pour soumettre leur candidature. Le scrutin aura lieu le 14 mai prochain.

La conseillère Chantal Mainville agit comme mairesse suppléante.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...