•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

UPEI : les grévistes et la direction ne s’entendent pas sur une reprise des négociations

Les professeurs en grève à l'UPEI ont invité les autres travailleurs de la province à venir les appuyer à la ligne de piquetage vendredi.

Les professeurs en grève à UPEI ont invité les autres travailleurs de la province à venir les appuyer à la ligne de piquetage vendredi.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

Radio-Canada

Les membres en grève de l’Association des professeurs de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et la direction de l’université n’arrivent pas à s’entendre sur une date de reprise des négociations.

L’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (UPEI) a proposé jeudi de reprendre les négociations sous certaines conditions avec le syndicat des professeurs qui fait grève depuis près de deux semaines. Ces rencontres devaient se dérouler samedi et dimanche.

Le syndicat des professeurs, qui compte plus de 400 membres, a refusé d’y participer sous prétexte que les conditions proposées par l’université sont déraisonnables. Il relance la balle avec une invitation à la table pour lundi, sans condition.

Quelques participants à la ligne de piquetage des professeurs de l'UPEI vendredi après-midi.

Quelques participants à la ligne de piquetage des professeurs de l'UPEI vendredi après-midi.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

Ces négociations ont pour but de renouveler la convention collective. Elles ont commencé en avril 2022 et n’ont toujours pas mené à un accord. Les deux parties ne se sont pas rencontrées depuis le mois de février.

Selon le syndicat des professeurs, les questions à régler avec l'Université sont la charge de travail, les salaires, la santé et la sécurité au travail et l’ajout de postes à temps plein.

Mauvaise foi, selon les professeurs en grève

Les pancartes des grévistes portent des messages au sujet des conditions de travail à améliorer.

Les membres de l'Association des professeurs et bibliothécaires de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard ont déclenché une grève le 20 mars 2023.

Photo : CBC / Steve Bruce

Pendant une manifestation organisée vendredi midi à l’entrée principale de l’université, Margot Rejskind, vice-présidente du Syndicat des professeurs de UPEI et négociatrice en chef, a reproché la mauvaise foi de la direction de l’université.

« La direction de l’UPEI n’a jamais vraiment eu l’intention de retourner à la table en fin de semaine. Elle savait que nous imposer des conditions était peu raisonnable. Elle agit de mauvaise foi et on le voit depuis un an. »

— Une citation de  Margot Rejskind, vice-présidente du Syndicat des professeurs de UPEI et négociatrice en chef

Selon ses propos, les enseignants auraient eu à répondre à certaines conditions déraisonnables de l’employeur avant de s’asseoir à la table de négociations.

Nous ne mettons pas de conditions. Ce n’est pas une façon de faire les choses. Et sans leurs conditions, la direction de l’UPEI n’est pas prête à négocier. Mais nous, on est prêts à négocier et nous proposons une rencontre lundi, sans condition, a expliqué Margot Rejskind.

Pas d’arbitrage en vue

Pour le moment, il n'est pas question de faire appel à l'arbitrage, ajoute-t-elle.

Ce n’est pas l’arbitrage qui va résoudre ce qui nous a amenés en grève. Nous avons de très gros problèmes à UPEI. Il n’y a pas assez de professeurs et plusieurs sont mal payés. La direction de l’université refuse d’en discuter, alors que nous sommes prêts à des compromis qui vont résoudre le conflit et vont retourner les professeurs en salle de classe, précise Margot Rejsking.

Margot Rejskind, vice-présidente du Syndicat des professeurs de UPEI.

Margot Rejskind, vice-présidente du Syndicat des professeurs de UPEI.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Drumond

En plus de la manifestation de piquetage vendredi midi, un rassemblement est prévu en soirée, devant l’édifice Coles.

Les grévistes attendent l’appui des étudiants et de nombreux travailleurs de l’Île pour ces deux occasions.

Des conférenciers viendront discuter sur cette grève et sur les défis des travailleurs de la province.

Avec des informations de Gabrielle Drumond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...