•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ukraine : le président Zelensky poursuit sa tournée des régions reprises aux Russes

Cette visite fait suite à celles qu'il a effectuées ces derniers jours dans les régions de Kherson, de Kharkiv, de Bakhmout, de Donetsk et de Zaporijia.

Un homme prend un égoportrait avec une femme, tous deux entourés de militaires.

Le président Volodymyr Zelensky a rencontré des militaires et des civils lors d'une visite à la gare de Trostianets, dans la région de Soumy, frontalière de la Russie.

Photo : AP / Efrem Lukatsky

La Presse canadienne

Le président ukrainien s'est rendu mardi dans la région de Soumy, dans le nord de l'Ukraine, poursuivant ainsi la tournée qu'il effectue depuis quelques jours dans les régions du pays qui ont subi de plein fouet l'invasion russe. Pendant ce temps, le terrain semble de plus en plus propice à une contre-offensive ukrainienne.

Volodymyr Zelensky a rencontré des fonctionnaires et des habitants de deux villes de cette région frontalière de la Russie. Elle a été partiellement occupée par les forces russes après le début de la guerre, il y a plus d'un an. Les Russes se sont retirés de la région au début du mois d'avril dernier.

L'Associated Press a eu un accès exclusif à la visite de M. Zelensky dans les villes de la région de Soumy, à Okhtyrka, qui a subi de violents combats l'année dernière mais qui n'a jamais été occupée, et à Trostianets, tenue par les Russes pendant un mois après l'invasion mais libérée par les forces ukrainiennes le 26 mars 2022.

Une femme marche dans une rue de Trostianets jonchée de décombres après une attaque de l'armée russe.

La ville de Trostianets, comme plusieurs autres cités ukrainiennes, a été largement détruite. (Photo d'archives)

Photo : Reuters / STRINGER

Le voyage de M. Zelensky fait suite aux visites qu'il a effectuées au cours des sept derniers jours dans les régions de Kherson et de Kharkiv, dont certaines parties ont été reprises l'année dernière aux forces du Kremlin, dans la zone intensément contestée près de Bakhmout, dans la région orientale de Donetsk, et à Zaporijia, dans le sud du pays.

Les attaques russes se poursuivent

Toujours mardi, au moins trois civils ont été tués et 43 autres blessés par les dernières attaques russes de drones, de bombes planantes et d'artillerie lourde, a déclaré le bureau présidentiel ukrainien.

Dans la région orientale de Donetsk, les bombardements russes ont touché 12 villes et villages, faisant deux morts et 34 blessés. Les tirs russes ont également visé la ville de Kherson, dans le sud du pays, où cinq personnes ont été blessées. À Bilopillia, dans la région de Soumy, une frappe russe a endommagé une école et un immeuble d'habitation.

S'adressant à une foule de personnes sur une place d'Okhtyrka, M. Zelensky a promis que cette ville meurtrie par les combats serait reconstruite.

« Nous ne laisserons aucune blessure sur le corps de notre État. »

— Une citation de  Volodymyr Zelensky, président de l'Ukraine

À Trostianets, il a rendu hommage aux soldats à la gare locale, où les autorités ukrainiennes affirment que les Russes ont torturé des prisonniers. Il a également rencontré le ministre ukrainien de la Reconstruction, Oleksandr Kubrakov.

Une soldate reçoit une médaille des mains du président de l'Ukraine, Volodymyr Zelensky.

Le président Volodymyr Zelensky a profité de sa visite pour honorer des militaires, notamment cette jeune femme.

Photo : Associated Press / Efrem Lukatsky

De nombreux bâtiments de la ville ont été endommagés ou détruits par la guerre. Des murs s'écroulent et des toits sont crevés.

Des signes de contre-offensive?

Les attentes d'une poussée ukrainienne contre les positions russes augmentent à mesure que le temps s'améliore et que les armes fournies par l'Occident à Kiev arrivent.

L'Allemagne a déclaré lundi en fin de journée qu'elle avait livré à l'Ukraine les 18 chars Leopard 2 qu'elle avait promis. Le Royaume-Uni, la Pologne, le Canada et la Norvège ont également livré les chars annoncés.

Un soldat allemand à bord d'un char d'assaut de type Leopard 2.

Dix-huit chars Leopard 2 comme celui-ci ont été livrés en Ukraine, a annoncé l'Allemagne lundi. (Photo d'archives)

Photo : Getty Images / Sascha Schuermann

La Russie a poursuivi ses bombardements à longue portée sur les zones ukrainiennes, mais ses attaques nocturnes avec des drones explosifs Shahed de fabrication iranienne ne causent que peu de dégâts.

L'armée ukrainienne a abattu 14 des 15 drones Shahed tirés par la Russie lundi en fin de journée, selon l'état-major général des forces armées ukrainiennes.

L'administration militaire régionale de Kiev a déclaré que les débris d'un drone abattu ont touché un bâtiment administratif dans le district de Sviatochyne, dans l'ouest de la capitale, provoquant un incendie. Aucune victime n'est à déplorer.

Le gouverneur de la région de Dnipropetrovsk, Serhii Lysak, a dit que l'armée ukrainienne avait abattu deux drones au cours de la nuit mais qu'un autre avait touché une installation industrielle privée dans la ville de Dnipro et provoqué un incendie qui a brûlé pendant quelques heures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...