•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Troisième lien : Marchand change son fusil d’épaule

Bruno Marchand à Malmö en Suède le 25 mars 2023

Bruno Marchand à Malmö en Suède le 25 mars 2023

Photo : Radio-Canada / Olivier Lemieux

Au lendemain de sa sortie élogieuse sur le futur métro de Malmö, en Suède, Bruno Marchand soutient que ses propos ne constituent pas un appui à la construction d’un tunnel réservé au transport collectif, entre Québec et Lévis.

Le maire Marchand a tenu à préciser sa pensée à son retour à Copenhague, dimanche matin, à mi-chemin d’une mission de dix jours en Scandinavie.

Au sujet de l’idée de réserver le projet de troisième lien au transport collectif, il explique :

Ce que je vous dis, c’est que la partie transport collectif doit être structurante et à haut débit.

« La partie autoroutière, je ne me positionne pas présentement. J’attends qu’on me présente le projet. »

— Une citation de  Bruno Marchand, maire de Québec

À l’heure actuelle, le tunnel proposé par la Coalition avenir Québec (CAQ) comporte quatre voies autoroutières. Des voies réservées aux autobus sont seulement prévues aux heures de pointes.

Maquette de deux petits tunnels côte à côte sous l'eau, vis-à-vis de la ville de Québec.

Le troisième lien consistera en un tunnel bitube.

Photo : site du Réseau express de la capitale

Le premier ministre François Legault s’est engagé à publier les premières études sur le projet avant la fin du mois.

Éloges pour Malmö

Mercredi, au sortir d’une rencontre avec des élus de Malmö, en Suède, les commentaires de Bruno Marchand ne prêtaient pourtant pas à la nuance.

Pour pallier le manque de capacité du pont-tunnel Øresundsbron, qui relie actuellement Malmö et Copenhague, au Danemark, la construction d’un métro doit débuter en 2028.

Vue aérienne du pont Øresund.

Le pont Øresundsbron relie Malmö en Suède à Copenhague au Danemark

Photo : Nick D - Wikimedia Commons

Or, pour des raisons environnementales et d’efficacité, l’intégration de voies automobiles au projet n’a jamais été envisagée.

La tendance est de permettre à des gens de se déplacer de façon sobre en carbone et rapidement, réagissait le maire Marchand. Tu as beau être en Suède ou au Danemark, ils sont tous convaincus et vont vers les mêmes objectifs et je pense que ça doit nous inspirer.

Questionné au sujet de la position du maire de Lévis, ardent défenseur d’un tunnel autoroutier, Bruno Marchand en rajoutait.

On a déjà deux ponts qui permettent ça. Le gouvernement décidera de ce qu’il fait avec son tunnel, mais nous on est convaincus que si on veut déplacer beaucoup de monde rapidement, le transport collectif est la meilleure solution, tranchait-il.

Consacré au transport collectif?

Les journalistes sont alors revenus à la charge pour permettre au maire de détailler encore plus sa pensée.

Est-ce que la CAQ devrait s’inspirer de Malmö et de son métro pour le troisième lien?

Le gouvernement trouvera l’inspiration là où il la cherche, dans le sens que, si on veut répondre à des enjeux écologiques, si on veut répondre à des enjeux de déplacer des gens, si on veut augmenter la fluidité des déplacements, le transport collectif reste une excellente solution, plaidait finalement Bruno Marchand. Nous, on y croit c’est sûr.

Les vieux démons de Marchand

Pour le chef de l'opposition officielle à l'hôtel de ville, Claude Villeneuve, Bruno Marchand a dit le fond de sa pensée samedi, mais s'est retracté pour ne pas entacher ses relations avec le parti de François Legault.

Claude Villeneuve en entrevue

Claude Villeneuve est chef du parti Québec d'abord

Photo : Radio-Canada

C'est un peu les mêmes vieux démons qui rattrapent le maire a-t-il réagi. On dirait qu'on ne veut pas embarasser le gouvernement.

« Je me demande bien à quoi ca sert d'aller faire des missions pour aller chercher des idées, si à la fin c'est le gouvernement qui donne la note. »

— Une citation de  Claude Villeneuve, chef de Québec d'abord

L'idée d'une tunnel réservé au transport en commun est « intéressante » mais il estime que cette proposition ne va pas satisfaire le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, ou les citoyens qui veulent d'un nouveau lien routier.

Il croit que Bruno Marchand devrait se positionner une fois pour toutes dans le dossier du troisième lien, plutôt qu'attendre le dévoilement des études sur le projet.

Rappelons que Claude Villeneuve est contre l'actuel projet de tunnel bitube proposé par la CAQ.

Avec la collaboration de Raphaël Beaumont-Drouin, Philippe L'Heureux et Louis-Philippe Arsenault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...