•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sainte-Paule : le nouveau maire veut mettre fin aux divisions

Un panneau de la municipalité de Sainte-Paule durant l'hiver.

La Municipalité de Sainte-Paule a connu de profondes divisions dans les derniers mois. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada

Le nouveau maire de Sainte-Paule veut mettre fin aux divisions qui accablent le village. Pour y arriver, il compte suspendre l’adoption du projet de règlement controversé semant la zizanie.

Il y a pas mal de conflits!, constate d'emblée le nouveau maire, Philippe Savard.

Avec son arrivée en poste, il espère mettre un terme au climat délétère entre les résidents à propos de la sauvegarde du lac du Portage. Sa famille y est justement installée depuis les années 1980.

On veut vraiment recommencer à faire des activités sportives ou culturelles, qu’importe, on veut vraiment recommencer à mettre de la vie au village pour que les gens se rapprochent, fait-il valoir.

Philippe Savard se montre très critique à l'égard du précédent conseil municipal, qui a déposé en janvier un projet de règlement pour interdire la construction de nouvelles habitations dans la zone boisée autour du lac afin de le protéger.

Quand la Municipalité et la MRC de La Matanie ont présenté leur projet, la MRC nous disait qu’elle s’était basée sur la vision de la Municipalité. On a posé la question et la Municipalité nous a répondu qu'elle n'avait pas de vision. Ensuite, on a demandé s’il y avait des études, et on nous a répondu qu’il n’y avait pas d’étude, rappelle-t-il.

Cet épisode l’a poussé à vouloir postuler au poste de maire. C’est très épeurant. C’est comme si on donnait un chèque en blanc à la Municipalité, croit-il.

Le maire de Sainte-Paule, Philippe Savard

Le nouveau maire de Sainte-Paule veut mettre fin aux divisions qui accablent le village.

Photo : Gracieuseté : Philippe Savard

Il compte ainsi suspendre l’adoption du règlement controversé, le temps d’étudier la nécessité ou non d’interdire la construction de nouvelles habitations dans la ceinture boisée autour du lac dans le but de le protéger.

Je ne le mettrai pas à la poubelle, mais c’est sûr qu’on va en discuter. On va le regarder comme il faut, on va repartir sur de nouvelles bases. Présentement, je ne peux pas décider tout seul, indique le nouveau maire.

Philippe Savard affirme ne pas vouloir interdire la construction de nouvelles habitations tant et aussi longtemps qu’il n’y a pas d’étude qui en démontre la nécessité afin de préserver le lac.

Le nouveau maire n'est toutefois pas en poste officiellement. Il devra auparavant être assermenté comme les deux conseillers élus sans opposition, vendredi. Sainte-Paule demeure, d'ici là, gérée par une administration provisoire de la Commission municipale du Québec puisqu'il n'y avait plus quorum au sein de l'ancien conseil municipal.

L’Organisme de bassin versant Matapédia-Restigouche (OBVMR) a pourtant révélé que la construction de nouvelles habitations près du lac ajouterait beaucoup de pression sur son écosystème.

Dynamiser la Municipalité

Par ailleurs, le nouveau maire tient à donner un nouvel élan au développement économique du village.

J'aimerais ça qu’on attire d’autres citoyens, d’autres résidents. C’est un super beau coin, il y a de beaux lacs, de la forêt. Je veux réactiver le plus de choses possible, mentionne-t-il.

« Il faut recommencer à se donner du dynamisme à la Municipalité. »

— Une citation de  Philippe Savard, maire de Sainte-Paule

Il précise par ailleurs que le développement économique de Sainte-Paule ne repose pas uniquement sur la construction de nouvelles habitations dans le secteur au cœur des débats.

Quand je parle de développement, c’est au sens large. Je ne privilégie vraiment pas le 2e rang du lac. Il y a quand même d’autres lacs, d’autres territoires. Il faudrait aussi peut-être trouver des moyens de densifier le village, souligne-t-il.

Enfin, le nouveau maire souhaite améliorer les communications et les efforts de transparence de la Municipalité et de ses élus envers les citoyens. Le précédent conseil municipal avait été sévèrement critiqué lors des dernières séances municipales.

Philippe Savard a été élu sans opposition vendredi, au terme de la fin de la période de mise en candidature pour les élections partielles du mois d'avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...