•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jean-Charles Piétacho et Luc Noël ont défendu la rivière Magpie à l’ONU

La rivière Magpie, dans la région de la Côte-Nord, est une des dernières grandes rivières sauvages du Québec avec ses 280 km de longueur.

La rivière Magpie, dans la région de la Côte-Nord, est une des dernières grandes rivières sauvages du Québec avec ses 280 km de longueur. (Photo d'archives)

Photo : SNAP Québec/Charlene Daubenfeld

Radio-Canada

Le chef de la communauté innue d’Ekuanitshit, Jean-Charles Piétacho, ainsi que le préfet de la MRC de Minganie, Luc Noël, étaient à New York mercredi afin de parler de la protection de la rivière Magpie à l'occasion de la Journée mondiale de l’eau. Ils étaient les fiers représentants de l’Alliance Muteshekau-shipu invités à l'Organisation des Nations unies (ONU).

La conférence était organisée par l’Observatoire international des droits de la nature (OIDN). Elle a eu lieu lors d’une activité qui portait sur la protection des ressources en eau par les peuples autochtones.

Jean-Charles Piétacho dans un bureau.

Jean-Charles Piétacho est déterminé à protéger la rivière Magpie.

Photo : Radio-Canada / Delphine Jung

Cette allocution a permis aux élus de réitérer leurs demandes.

La rivière [Magpie] doit continuer de couler naturellement, comme elle le fait depuis des décennies. On doit la protéger en la déclarant comme une aire protégée innue. Notre région est en faveur de sa protection, a expliqué Jean-Charles Piétacho en entrevue à l'émission Boréale 138.

Il a ajouté qu’il a jugé important de se rendre à l’ONU afin d'y livrer son message.

Nous avons eu un très bel accueil, nous avons été applaudis et j’espère que les représentants du Québec ont bien entendu, a-t-il souligné.

« Le gouvernement n’a pas de raison valable de ne pas reconnaître cette partie de territoire comme aire protégée innue. »

— Une citation de  Jean-Charles Piétacho, chef de la communauté innue d’Ekuanitshit

Les deux représentants de la Côte-Nord demandent au gouvernement du Québec de protéger la rivière Magpie afin d’écarter définitivement tout projet potentiel de barrages hydroélectriques sur ce cours d'eau.

L’Alliance Muteshekau-shipu a notamment pour objectif la reconnaissance des droits de la rivière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...