•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les voyageurs non vaccinés invités à se méfier de la rougeole

Une main tendue avec des points rouges.

Selon les plus récentes données disponibles pour le Québec, la couverture vaccinale s'élevait, en 2018, à 78 % chez les jeunes de niveau primaire et à 87 % chez les jeunes de niveau secondaire.

Photo : iStock

La Presse canadienne

Le niveau de couverture vaccinale contre la rougeole a chuté à son plus bas en 15 ans et la conséquence se fait sentir par une hausse du nombre d'infections un peu partout dans le monde.

En réaction, l'Institut national de santé publique (INSP) lance un avertissement aux personnes non vaccinées qui prévoient de quitter le pays dans son nouveau bulletin des actualités en santé des voyageurs.

Selon des données de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la couverture vaccinale mondiale pour la première dose de vaccin contre la rougeole est tombée à 81 % en 2021. Il s'agit du plus faible taux observé depuis 2008.

Ce recul s'explique évidemment par la pandémie de COVID-19 qui est venue freiner les campagnes de vaccination routinières dans le monde.

Cela explique fort probablement les éclosions de rougeole que nous observons actuellement dans toutes les régions du monde, entre autres dans plusieurs pays africains, en Inde et même récemment aux États-Unis, peut-on lire dans l'état de situation cosigné par la conseillère scientifique Aloysia Schaeffer et la Dre Anick Poitras.

Elles ajoutent que d'après les informations fournies par l'Agence de santé publique du Canada, la plupart des cas recensés au pays sont liés à des personnes ayant contracté la maladie lors d'un voyage à l'étranger.

Le taux d’infection est à 90 %

Ainsi, l'INSPQ prévient tout voyageur non vacciné qu'il court un risque accru d'infection. On ajoute que la participation à des rassemblements de masse augmente ce risque.

La rougeole est une maladie virale si contagieuse que l'on établit à 90 % le taux d'infection d'une personne non protégée exposée au virus. Celui-ci se transmet par contact direct ou par voie aérienne.

Les symptômes associés à la maladie sont la fièvre, la toux, un écoulement nasal, des yeux rouges, de la somnolence et de l'irritabilité.

Des taches blanches [taches de Koplik] peuvent occasionnellement apparaître dans la bouche et la gorge. La rougeole se manifeste ensuite par une éruption cutanée sur le visage ou le corps, indique l'INSPQ.

Au-delà des premiers symptômes plus légers, la maladie peut entraîner des complications graves et mêmes mortelles dans certains cas. On parle alors de cas de pneumonie, d'encéphalite ou de perte de la vue.

Selon les plus récentes données disponibles pour le Québec, la couverture vaccinale s'élevait, en 2018, à 78 % chez les jeunes de niveau primaire et à 87 % chez ceux de niveau secondaire.

Or, ces données remontent bien avant la pandémie et pourraient avoir changé. Par ailleurs, elles sont loin des cibles établies à 95 % par la santé publique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...