•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opération charme du PDG de TikTok avant sa comparution au Congrès américain, jeudi

Le PDG de l'entreprise chinoise devra répondre aux élus du Congrès américain quant à ses pratiques de confidentialité et de sécurité relatives aux données et sur ses relations avec le gouvernement chinois.

Un écran de téléphone intelligent affiche le logo de TikTok, avec le drapeau des États-Unis en arrière-plan.

Shou Zi Chew a mis en garde contre une éventuelle interdiction aux États-Unis de l'application de partage de vidéos appartenant à des Chinois. (Photo d'archives)

Photo : Getty Images / OLIVIER DOULIERY

Associated Press

TikTok a lancé une contre-offensive mardi dans un contexte de pression occidentale croissante sur les problèmes de cybersécurité et de désinformation, en déployant des règles et des normes mises à jour pour le contenu.

Son PDG a aussi mis en garde contre une éventuelle interdiction américaine de cette application de partage de vidéos appartenant à des Chinois.

Le PDG, Shou Zi Chew, doit comparaître jeudi devant les élus du Congrès américain, qui l'interrogeront sur les pratiques de confidentialité et de sécurité des données de l'entreprise et sur ses relations avec le gouvernement chinois.

Assises, des personnes issues de la communauté d'affaires chinoise écoutent une conférence de presse.

Shou Zi Chew dirige TikTok depuis mai 2021. (Photo d'archives)

Photo : afp via getty images / PHILIP FONG

M. Chew a déclaré dans une vidéo sur TikTok que cette convocation arrive à un moment charnière pour l'entreprise, après que les législateurs ont introduit des mesures qui élargiraient l'autorité de l'administration de Joe Biden pour promulguer une interdiction américaine de l'application. Selon le PDG, plus de 150 millions d'Américains emploient celle-ci.

Quelque 150 millions d'utilisateurs américains

Certains politiciens ont commencé à parler d'interdire TikTok, mais ça, ça pourrait enlever TikTok à vous tous, les 150 millions d'utilisateurs, déclare M. Chew, vêtu d'un jean et d'un chandail à capuchon bleu, avec le dôme du Capitole américain en arrière-plan.

« Je témoignerai devant le Congrès cette semaine pour dire tout ce que nous faisons afin de protéger les Américains qui utilisent l'application. »

— Une citation de  Shou Zi Chew, PDG de TikTok

L'application TikTok a été critiquée aux États-Unis, au Canada, en Europe et en Asie-Pacifique, où un nombre croissant de gouvernements l'ont interdite sur les appareils utilisés pour les affaires officielles. Ces gouvernements craignent que l'application présente des risques pour la cybersécurité et la confidentialité des données ou qu'elle puisse être employée pour véhiculer de la rhétorique pro-Pékin et de la désinformation.

Un guide en huit principes

Jusqu'à présent, rien ne prouve que cela se soit produit ou que TikTok ait transmis les données des utilisateurs au gouvernement chinois, comme certains de ses détracteurs l'ont affirmé.

Le logo de l'application TikTok visible sur l'écran d'un téléphone cellulaire.

Un nombre croissant de gouvernements ont interdit l'application sur les appareils utilisés pour les affaires officielles. (Photo d'archives)

Photo : Reuters / Danish Siddiqui

TikTok a par ailleurs annoncé des règles et des normes mises à jour pour le contenu et les utilisateurs dans un ensemble réorganisé de directives communautaires, qui incluent huit principes pour guider les décisions de modération de contenu.

« Ces principes sont basés sur notre engagement à défendre les droits de la personne et alignés sur les cadres juridiques internationaux. »

— Une citation de  Julie de Bailliencourt, responsable mondiale de la politique produit de TikTok

Elle a déclaré que TikTok s'efforçait d'être juste, de protéger la dignité humaine et d'obtenir un équilibre entre la liberté d'expression et la prévention des dommages.

Nouvelles directives dès le 21 avril

Les directives, qui entrent en vigueur le 21 avril, ont été refaites à partir des règles existantes de TikTok, avec des détails et des explications supplémentaires. Parmi les changements les plus importants figurent des détails supplémentaires quant à ses restrictions sur l'hypertrucage. TikTok énonce plus clairement sa politique, affirmant que tous les hypertrucages ou contenus manipulés qui montrent des scènes réalistes doivent être clairement étiquetés comme tels.

Les hypertrucages devront être identifiés

TikTok avait précédemment interdit les hypertrucages qui induisent les utilisateurs en erreur sur les événements du monde réel et causent des dommages. Ses directives mises à jour indiquent que les hypertrucages de personnalités privées et de jeunes ne sont pas non plus autorisés.

Les hypertrucages de personnalités publiques seront permis dans certains contextes, comme pour le contenu artistique ou éducatif, mais pas dans un but politique ou commercial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...