•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

MPI cherche un appui externe pour maintenir son projet de modernisation des technologies

Un panneau d'Autopac, l'assurance publique du Manitoba, à l'été 2022.

Jusqu'ici, le coût de l’embauche d’un consultant externe n’a pas encore dévoilé. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Jaison Empson

Radio-Canada

La Société d’assurance publique du Manitoba (MPI) est à la recherche d’un consultant externe pour l’aider à respecter le budget et l’échéancier de Nova. Ceci est un projet important qui vise à moderniser les technologies de la MPI pour mettre un grand nombre de ses services en ligne.

Le projet Nova, qui a commencé en 2020, fait l’objet de dépassements de coûts et de retards. Son budget est passé de 107 millions de dollars à près de 290 millions de dollars au bout de quelques années alors que l'échéancier du projet est passé de trois à cinq ans.

Dans un premier temps, la Régie des services publics avait ordonné à l’assureur de fournir des rapports sur le projet afin qu’elle puisse contrôler les dépenses.

MPI a lancé l’appel d’offres il y a environ un mois en cherchant des conseils d’experts et d’un accompagnement qui permettront à la Société d’État de mener l’ensemble du projet Nova sans prendre plus de temps ni dépenser plus que ce qui a été prévu dans le budget.

Jusqu'ici, le coût de l’embauche d’un consultant externe n’a pas encore dévoilé.

L’opposition néo-démocrate a déposé, lundi, une demande de propositions lors de la période des questions à l’Assemblée législative du Manitoba lundi.

Le porte-parole du NPD en matière d'assurance publique au Manitoba, Matt Wiebe, indique que le projet posait des problèmes depuis le début.

 Nous sommes très préoccupés par la manière dont le projet a été mis en œuvre, mais en fin de compte, il s’agit d’une question de confiance et du fait que ce gouvernement a mal géré toutes les étapes du processus , estime-t-il.

De son côté, le ministre responsable de la Société d’assurance publique du Manitoba, Kelvin Goertzen, affirme que la société d’État ne recevra pas plus d’argent que ce qui est actuellement prévu dans le budget pour le projet Nova.

M. Goertzen souligne que le projet a déjà dépassé le budget en partie à cause de sous-estimations faites à l'interne par l’assureur.

 La délimitation intiale de la vérification était manifestement trop faible. Plusieurs personnes l’ont probablement dit au départ , précise-t-il.

Avec les informations de Josh Crabb

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...