•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Convoi des camionneurs : un recours collectif est élargi pour inclure plus de résidents

Des camionneurs participent à un convoi traversant le pays pour protester contre les mesures sanitaires pour freiner la propagation de la COVID-19 sont stationnés sur la rue Wellington devant la Colline du Parlement à Ottawa, le vendredi 28 janvier 2022.

Un manifestant prend part au convoi des camionneurs sur la colline du Parlement à Ottawa. (Photo d'Archives)

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

La zone d'occupation qui détermine qui peut prendre part au recours collectif contre le convoi des camionneurs qui a paralysé le centre-ville d'Ottawa il y a plus d'un an a été élargie. Des centaines de plaignants s'ajoutent du même coup à la liste.

La zone à Ottawa incluant les classes de plaignants - résidents, entreprises et employés - a été élargie après qu'un grand nombre de résidents se soient manifestés, a expliqué Paul Champ, l'avocat derrière le recours collectif.

Elle s'étend désormais à l'ouest de l'avenue Bronson jusqu'à la rue Booth, pour inclure les immeubles résidentiels des plaines LeBreton. Dans le marché By, le secteur situé au nord de la rue Saint-Patrick jusqu'à la rue Boteler a aussi été ajouté.

Me Champ estime que ce changement permet à 3000 personnes de se joindre au recours, faisant passer à 15 000 le nombre de plaignants potentiels dans cette cause.

Il s'attend à ce que les dommages et intérêts augmentent en raison de l'accroissement du nombre de plaignants qui réclament déjà plus de 300 millions de dollars.

Selon l'avocat, toutes les personnes qui se trouvent dans la zone font automatiquement partie du recours et n'ont pas besoin de donner leur nom. En cas de règlement, son cabinet contactera les personnes concernées et fera de la publicité, a-t-il fait savoir, en entrevue.

Près de 1000 personnes ont contacté l'avocat

Maitre Champ a expliqué que son équipe sera prête à plaider pour obtenir la certification du recours collectif d'ici la fin de l'année. La grande majorité des recours collectifs sont contestés à la certification, a-t-il expliqué.

Toutefois, lorsque les recours collectifs reçoivent leur certification, les défendeurs tentent de s'entendre hors cours avec les plaignants, la plupart du temps, comme l'a rapporté l'avocat.

Environ 1000 personnes se sont déjà entretenues avec son équipe pour prendre part au recours, dans les derniers mois.

Nous disposons de toutes les informations et de tous les éléments de preuve dont nous avons besoin pour établir les dommages et intérêts et le préjudice subi.

Une citation de Paul Champ, avocat

Il semble que les manifestants du convoi pensent qu'ils n'ont causé qu'un désagrément, sans reconnaître qu'ils ont sérieusement perturbé la vie de ces spectateurs innocents, a-t-il fait valoir.

Pour sa part, la coordinatrice de projet pour la Commission populaire d'Ottawa, Gaëlle Muderi, a ajouté qu'elle a entendu des témoignages de résidents de la zone nouvellement ajoutée, lors de son enquête sur les manifestations.

L'impact du convoi s'est étendu au-delà de la zone rouge, de la Basse-Ville à Vanier et Overbrook, a-t-elle souligné. Les membres de ces communautés ont donc subi des traumatismes, des pertes et des préjudices.

Ces communautés ont été profondément affectées, et je pense que c'est un geste de reconnaissance.

Une citation de Gaëlle Muderi, coordinatrice de projet pour la Commission populaire d'Ottawa

Trois nouveaux défendeurs se sont également ajoutés dans cette affaire.

Parmi ceux-ci, on retrouve la plateforme de sociofinancement GiveSendGo, le donateur néo-brunswickois Brad Howland et Harold Jonker de Jonker Trucking Inc.

Aucun des défendeurs ajoutés à la plainte n'était immédiatement disponible pour un commentaire.

Avec les informations de CBC

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ottawa-Gatineau

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ottawa-Gatineau.