•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le fédéral octroie 3,7 M$ pour promouvoir le tourisme à Edmonton

Le ministre Randy Boissonnault parle devant un pupitre.

Le ministre fédéral du Tourisme, Randy Boissonnault, a souligné l’importance de proposer davantage d’attractions pour retenir les touristes à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Bassirou BA

Le gouvernement du Canada a annoncé un investissement de 3,7 millions de dollars pour aider à faire d'Edmonton une destination touristique de choix.

Le financement est accordé par PrairiesCan dans le cadre du Fonds d’aide au tourisme. Il se répartit comme suit : 1,2 million de dollars octroyés au parc Fort Edmonton; 1 million au zoo d’Edmonton; 1 million au Jardin botanique Muttart; et 500 000 à la Ville.

Ces fonds visent à améliorer les infrastructures touristiques et aider les bénéficiaires à bonifier leur programmation d’activités, selon Randy Boissonnault, ministre du Tourisme et ministre associé des Finances.

Il a relevé l’importance de proposer davantage d’attractions pour retenir les touristes. Au lieu de passer une seule nuitée à Edmonton et de s’en aller vers une autre destination, les touristes resteront plus longtemps en ville, ce qui contribuera à créer plus d’emplois dans l'industrie touristique locale.

D'après Darren Dalgleish, PDG de la Fort Edmonton Management Company qui exploite le parc de Fort Edmonton, si des destinations touristiques traditionnelles perdent leur attrait, « c’est parce qu'il y a beaucoup d'autres choses sur le marché, comme les piscines à vagues et les montagnes russes ».

Darren Dalgleish, président et directeur général de la Fort Edmonton Management Company, parle devant un pupitre.

Darren Dalgleish, PDG de la Fort Edmonton Management Company.

Photo : Radio-Canada / Bassirou BA

« Ce que nous devons faire, c'est nous assurer que nous offrons toujours un type de nouvelle expérience pour inciter les clients à revenir. La meilleure façon de doubler sa fréquentation est d'amener les visiteurs à revenir au moins une seconde fois. »

— Une citation de  Darren Dalgleish, PDG de la Fort Edmonton Management Company

Darren Dalgleish donne l’exemple du parc Fort Edmonton qui a enregistré une fréquentation record ces deux dernières années, grâce notamment à une offre culturelle axée sur la connaissance des us et coutumes autochtones.

Il a souligné qu’il s’agit là d’une exception au regard de la tendance négative largement observée dans l'industrie du tourisme, à cause de la pandémie.

Le ministre Randy Boissonnault entouré par les représentants des institutions bénéficiaires de l'investissement fédéral dans le tourisme à Edmonton.

Le financement est accordé au parc Fort Edmonton, au zoo d’Edmonton, au Jardin botanique Muttart et à la Ville d'Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Bassirou BA

Pour continuer à donner aux visiteurs une raison de venir, Darren Dalgleish a annoncé que le parc Fort Edmonton travaillait sur un concept de camping d'hiver. Il envisage aussi d'exploiter des choses comme le train à vapeur patrimonial et de lancer de nouveaux événements en soirée pour garder le parc ouvert au-delà de 17 h, soit son heure de fermeture habituelle.

Rhonda Norman, la directrice du Jardin botanique Muttart, a annoncé elle aussi un tas de changements passionnants, parmi lequel l’ouverture, dès ce printemps, de « la meilleure cour extérieure à Edmonton ».

Le Jardin, dit-elle, a déjà fait rénover son café et s’est déjà doté d’écrans interactifs pour améliorer l'expérience des visiteurs.

Rhonda Norman, la directrice du Jardin botanique Muttart parle devant un pupitre.

Rhonda Norman, la directrice du Jardin botanique Muttart.

Photo : Radio-Canada / Bassirou BA

Elle se dit d’autant plus optimiste que le Conservatoire Muttart a enregistré, durant les mois de janvier et février, l’achalandage le plus important de son histoire.

« Nous avons vu plus de 31 000 personnes franchir nos portes, ce qui est sans précédent. C'est une augmentation d'environ 126 % de la fréquentation au cours de l'une de nos années les plus occupées. »

— Une citation de  Rhonda Norman, directrice du Jardin botanique Muttart

Le montant octroyé à la Ville servira à installer des œuvres d'art interactives et des éclairages décoratifs dynamiques dans les secteurs de la place Churchill, de l'hôtel de ville et du quartier des arts, afin d'attirer davantage de visiteurs au centre-ville.

Par ailleurs, selon le ministre Randy Boissonnault, il est nécessaire d’appuyer plus généralement le tourisme albertain. Il rappelle qu'après l’industrie pétrolière et gazière, ce secteur est le deuxième fer de lance de l’économie albertaine avec des retombées annuelles de 8 milliards de dollars. On ambitionne de porter ce chiffre à 20 milliards d’ici 2030.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...