•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un accord avec Ottawa permet d’accueillir plus d’immigrants en Saskatchewan

Jeremy Harrsion devant un micro.

Jeremy Harrison indique que les demandes d'immigration seront traitées plus vite en Saskatchewan. (Photo d'archives)

Photo : CBC/Matt Duguid

Radio-Canada

La Saskatchewan et le gouvernement fédéral ont conclu un accord pour augmenter le nombre de candidats à l'immigration dans le Programme des candidats des provinces (PCP). Cette année, la province pourra accueillir environ 18 000 nouveaux arrivants, ce qui comprend les candidats, leurs conjoints et les personnes sous leurs responsabilités.

Lundi, Jeremy Harrison a annoncé que le nombre de personnes qui seront admises au Programme des candidats immigrants de la Saskatchewan (PCIS) augmentera progressivement.

Le Programme accueillera 7250 candidats en 2023, 8000 en 2024 et 8500 en 2025.

Il s'agit d'une augmentation très importante, de 42 %, pour notre programme des candidats au cours des trois prochaines années, a indiqué le ministre de l’Immigration et de la Formation professionnelle du gouvernement de la Saskatchewan, Jeremy Harrison.

Cette augmentation se traduira par l'arrivée d'environ 18 000 nouveaux arrivants dans la province cette année, y compris les candidats, leurs conjoints et les personnes à leur charge, précise Jeremy Harrison dans un communiqué.

Le gouvernement provincial indique de plus qu'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a accordé à la Saskatchewan le pouvoir exclusif d'évaluer la capacité d'un candidat à s'établir dans la province.

Jeremy Harrison estime que l'évaluation des demandes d’immigration par le gouvernement fédéral prenait beaucoup de temps. Selon lui, ce long processus nuisait aux nouveaux arrivants qui souhaitent obtenir leur résidence permanente.

L'objectif est d'améliorer les résultats en matière d'établissement et d'aider les gens à s'établir avec succès dans la juridiction ou ils ont été sélectionnés pour leur résidence permanente, indique-t-il.

Jeremy Harrison précise que le budget provincial présenté la semaine prochaine donnera plus de détails sur le soutien et le traitement adéquats des nouveaux arrivants du programme PCIS au cours des trois prochaines années.

« Nous sommes très déterminés à faire en sorte que nos délais de traitement restent tels qu'ils sont, c'est-à-dire parmi les meilleurs au Canada. »

— Une citation de  Jeremy Harrison, ministre de l’Immigration et de la Formation professionnelle

De son côté, le député néo-démocrate, Trent Wotherspoon, se réjouit de cette annonce, mais indique que la province devait redoubler d'efforts pour s'assurer que les immigrants restent en Saskatchewan.

Le mois dernier, l'opposition a critiqué le gouvernement de la Saskatchewan pour le taux de rétention des immigrants, qui est les plus bas à l'ouest du Canada atlantique.

Entre 2015 et 2020, le taux de rétention d'immigrants en Saskatchewan a chuté de 78 % à 63 %.

Nous avons vu ces chiffres s'effondrer en Saskatchewan, nous avons perdu tellement de nouveaux arrivants dans cette province, déclare Trent Wotherspoon.

Nous devons nous assurer d'offrir du soutien dans nos salles de classe et sur le marché de l'emplois pour retenir les nouveaux arrivants, ajoute-t-il.

Avec les informations d’Adam Hunter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...