•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les durées de séjour aux urgences parmi les plus basses dans l’Est-du-Québec

Un lit d'hôpital vide.

Dans une étude rendue publique jeudi par l’Institut économique de Montréal (IEDM), la durée médiane du séjour (DMS) à l’urgence au Québec est évaluée à 5 heures 11 minutes. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / André Vuillemin

Le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et la Côte-Nord font partie des régions où la durée médiane d’un séjour (DMS) à l’urgence a été la moins élevée en 2022.

C'est ce qu'on apprend dans une étude rendue publique jeudi par l’Institut économique de Montréal (IEDM).

La durée médiane du séjour à l’urgence au Québec en 2022 a été évaluée à 5 heures 11 minutes, soit 40 minutes de plus qu’il y a 4 ans, lors de la dernière évaluation.

Les régions administratives de l'Est-du-Québec se classent toutes les trois au-dessus de cette donnée provinciale.

 Les données qui nous ont permis de réaliser l’étude proviennent du ministère de la Santé et des Services sociaux, qu’on a obtenues par demande d’accès à l’information. Et on cherchait à voir l’expérience type d’un Québécois qui se présente dans une salle d’urgence , explique le directeur principal des communications à l’IEDM, Renaud Brossard.

L’Institut économique de Montréal a choisi d’utiliser dans ses calculs la médiane plutôt que la moyenne pour déterminer l’expérience type d’une visite à l’urgence au Québec.

Selon l’IEDM, la médiane, qui correspond au point milieu d’un échantillon,  représente mieux la situation réelle des patients, car elle est moins affectée par les valeurs extrêmes , comme une attente de 48 heures par exemple.

La durée médiane du séjour compte le temps d'attente à l'urgence ainsi que la prise en charge.

Cette étude tient compte de l’ensemble des patients qui se sont présentés à l’urgence et qui ont été évalués au triage.

Le CISSS du Bas-Saint-Laurent est la région du Québec où les patients ont le moins attendu à l’urgence l’année dernière, avec une DMS de 3 heures et 6 minutes. C’est à l’hôpital régional de Rimouski, avec 4 heures et 45 minutes, que le temps d’attente a été le plus long dans la région.

 C’est une tape dans le dos et un encouragement parce que ça démontre vraiment le travail que les gens font pour maintenir les soins et services , indique le président-directeur général du CISSS bas-laurentien, Jean-Christophe Carvalho.

Jean-Christophe Carvalho.

Le Dr Jean-Christophe Carvalho est le président-directeur général du CISSS du Bas-Saint-Laurent. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Le CISSS de la Gaspésie suit de près le Bas-Saint-Laurent avec la deuxième position au classement. Sa DMS est de 3 heures et 16 minutes. C’est à l’hôpital de Maria que les patients ont dû s’armer de patience, avec un temps d’attente médian de 4 heures et 13 minutes.

 On en est fiers de ces résultats-là et ça met en relief le beau travail fait par nos équipes professionnelles, affirme Maxime Bernatchez, directeur adjoint des soins infirmiers au CISSS de la Gaspésie.

Sur la Côte-Nord, le CISSS de la région se trouve au quatrième rang avec 3 heures 50 minutes. L'hôpital de Sept-Îles cumule le plus long temps d'attente avec une DMS de 5 heures et 45 minutes.

Au moment de publier ce texte, le CISSS de la Côte-Nord n’avait pas été en mesure de répondre à nos questions.

Gestion des ressources efficace

Les CISSS du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine attribuent ces résultats notamment à l’efficacité des services de première ligne dans leurs différents établissements.

 Le travail de la première ligne médicale, le travail que les équipes font dans les urgences et dans les hôpitaux et aussi le travail des autres professionnels fait également, ça fait en sorte qu’on est en mesure d’offrir des soins à la population sans nécessairement passer par l’urgence, explique Jean-Christophe Carvalho.

Il mentionne que les services des GMF et du GAP, un service téléphonique de consultation réservé aux patients sans médecin de famille, ont permis une meilleure répartition des patients et une gestion des ressources plus optimale.

Maxime Bernatchez remarque aussi le changement de comportement des patients.  Notre population utilise les infrastructures d’urgence à bon escient, donc ils se présentent à l’urgence lorsque c’est vraiment urgent , précise-t-il.

Le temps d'attente s'accentue ailleurs au Québec

L’IEDM observe que le temps d’attente dans les salles d’urgence au Québec en 2022 s'est accentué comparativement aux données de la même étude réalisée en 2018.

 On remarque que même dans les régions où ça va le mieux, la tendance est vers une longue augmentation des temps d’attente, malheureusement , précise Renaud Brossard.

Comparaison des durées médianes de séjour par région

Région2018 (DMS)2022 (DMS)Variation (%)
CISSS du Bas-Saint-Laurent2 heures 44 minutes3 heures 6 minutes14,81%
CISS de la Gaspésie2 heures 13 minutes3 h 16 minutes29,8 %
CISSS de la Côte-Nord2 heures 24 minutes3 heures 50 minutes41, 98%
Ensemble du Québec4 heures 31 minutes5 heures 11 minutes15%

Les données utilisées par l’IEDM proviennent du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), obtenues par demande d'accès à l'information.

Source : Institut économique de Montréal (IEDM)

 Malgré le fait qu’on performe bien et qu’on est contents de l’effort que tout le monde a fait, et du résultat quand on se compare au reste de la province, on est tout de même conscient qu’il y a quand même des défis et qu’il faut, parallèlement à tout ça, continuer à travailler sur les pistes d’amélioration sans s’arrêter à ça , conclut Jean-Christophe Carvalho, PDG du CISSS du Bas-Saint-Laurent.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Gaspésie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Gaspésie.