•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les visages abitibiens des Jeux du Québec

Remporter une médaille, amasser des points et s’amuser. Ce sont quelques-uns des objectifs que poursuivent les 96 athlètes de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec à la 56e Finale des Jeux du Québec.

Une gymnaste prend une pose, assise sur une poutre.

La jeune gymnaste Madison Bélanger, de Val-d'Or

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Cinq athlètes de l’Abitibi-Témiscamingue, qui pratiquent des disciplines aussi variées que l’haltérophilie et le patinage artistique, révèlent leurs attentes respectives en prévision de la finale des Jeux du Québec, inaugurée aujourd’hui à Rivière-du-Loup.

Belle technique, solide, pointe les coudes. L’entraîneur adjoint au Club d'haltérophilie Héraclès de Rouyn-Noranda, David Petit, recourt à ces formules pour soutenir Nicolas Lafontaine, 15 ans, tandis qu’il termine l’une de ses dernières séances d’entraînement en prévision des Jeux du Québec.

Je suis relativement excité, confie l’adolescent. Il y a beaucoup de pression qui s’en vient, mais j’ai quand même hâte de partir.

Nicolas Lafontaine se frotte les mains avec de la craie.

L'haltérophile Nicolas Lafontaine se prépare à soulever une barre.

Photo : Radio-Canada / Gabriel Poirier

Nicolas a au moins un point en commun avec d’autres athlètes rencontrés : il vivra ses premiers jeux provinciaux. Une perspective qui l’enchante, d’autant que plusieurs compétitions sportives ont été annulées ces dernières années en raison de la pandémie.

La cérémonie d’ouverture, qui aura lieu vendredi soir, lui permettra de troquer sa barre horizontale d'haltérophilie pour le drapeau de la délégation témiscabitibienne. Il aura l’honneur de le porter, une reconnaissance pour signaler qu’il représente un espoir de médaille. Je veux performer et faire de mon mieux là-bas, ajoute-t-il.

L'haltérophile Nicolas Lafontaine, 15 ans, soulève une barre horizontale.

Nicolas Lafontaine lors d'une de ses dernières séances d'entraînement avant son départ pour Rivière-du-Loup.

Photo : Radio-Canada / Gabriel Poirier

Nicolas veut s'amuser, mais il veut aussi gagner. Une victoire implique dans son cas de réussir ses trois essais à l’arraché et ses trois essais à l’épaulé-jeté, tout en surpassant les autres haltérophiles. Un objectif pertinent pour celui qui rêve de participer aux Jeux olympiques.

À l’arraché, mon record personnel est de 87 kilogrammes et de 103 kilogrammes à l’épaulé-jeté. Établir un record personnel, c’est toujours plaisant. Si j’en suis capable, je vais le faire, promet-il.

Un fondeur et son classement

Le fondeur Alexandre Anctil ne rêve pas encore d’un podium. Il espère plutôt acquérir de l’expérience. C’est vrai pour l’épreuve de ski classique, mais aussi pour l’épreuve de ski de patin.

C’est vraiment l’occasion de prendre de l’expérience, observe l’Amossois. Je vais essayer de reproduire les résultats que j’ai faits la semaine dernière. Alexandre, 13 ans, se remet tout juste d’une compétition NorAM qui avait lieu à Saint-Gabriel-de-Brandon.

Un adolescent sourit à la caméra.

Alexandre Anctil pratique le ski de fond depuis longtemps, mais a commencé la compétition récemment.

Photo : Gracieuseté de Marie-Ève Arcand

Dans son cas, le podium prend la forme d’un classement dans les 10 premiers. J’ai regardé les résultats [de Saint-Gabriel-de-Brandon]. Je vise un top 10, même si je veux d’abord découvrir les Jeux du Québec, réaffirme-t-il.

Rehausser le niveau

Une gymnaste s'exerce au sol.

La gymnaste Madison Bélanger s'entraîne à l'exercice au sol.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

La gymnaste Madison Bélanger s’entraîne à Val-d’Or dans le niveau m6. Cependant, elle devra évoluer dans une catégorie supérieure lors des Jeux du Québec, soit le niveau m8.

Le déroulement de la compétition restera le même, mais les mouvements demandés seront plus avancés.

Une citation de Madison Bélanger

Madison a été appelée en renfort auprès de la délégation, puisqu’elle figure parmi les meilleures de son niveau. Ce sera plus dur, concède-t-elle, mais je pense que je vais être capable d’exécuter tous les mouvements.

Une gymnaste s'enduit les mains de craie en vue de son entraînement aux barres.

Madison Bélanger se prépare avant de s'exercer aux barres.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

La gymnaste de 14 ans se rendra à Rivière-du-Loup avec son amie Maéva. Elle souhaite s’amuser et vivre de belles expériences. Je pense que ça va être vraiment l’fun. Je ne pense pas m’ennuyer, souffle Madison.

Hockey au féminin

Maria Mistacheesick est l’une des seules athlètes de la délégation à provenir du Nord-du-Québec. Elle fait partie de l’équipe de hockey féminine de l’Abitibi-Témiscamingue, avec 16 autres joueuses.

Une adolescente pose pour la caméra, près de l'autobus de son équipe.

Maria Mistacheesick, de l'équipe régionale de hockey féminin

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Comme Nicolas Lafontaine, elle espère remporter le championnat. Outre la perspective d’une victoire, elle est heureuse de pouvoir jouer avec d’autres jeunes filles. Elle est contrainte, chez elle, à Wemindji, à jouer au sein d’équipes composées majoritairement de garçons.

Je préfère jouer avec des filles, car elles sont moins rudes que les garçons.

Une citation de Maria Mistacheesick, 13 ans
Un groupe de jeunes athlètes, dans un autobus, prennent la pose, plusieurs d'entre elles le pouce en l'air.

L'équipe de hockey féminine en vue du départ vers Rivière-du-Loup pour participer aux Jeux du Québec.

Photo : Radio-Canada / Mélanie Picard

Maria refuse de se laisser brimer, une attitude qui lui inspire un conseil à la relève féminine. J’aimerais encourager les autres filles à continuer de jouer au hockey, précise l’adolescente.

Se relever après une chute

La patineuse artistique Caroline Lemire, 17 ans, porte des patins aux pieds depuis l’âge de 3 ans. Victime d’une chute plus tôt cette semaine à La Sarre, où elle s’entraîne, elle a tout de même décidé de participer à la finale des Jeux du Québec, sa première.

Sa dernière séance d'entraînement n’a pourtant pas été exempte de douleurs. Je me dis que j’ai déjà eu pire, alors ça devrait être correct, mentionne-t-elle.

Je me suis tournée en faisant un grand aigle, mais je suis tombée. Je me suis cogné le coccyx, le coude et la tête. Mes coachs m'ont envoyée à l’hôpital pour vérifier que rien n’était cassé.

Une citation de Caroline Lemire

[Je réalisais] pourtant un élément bien simple, regrette l’étudiante.

Une adolescente sourit à la caméra. Elle porte sa tenue de patineuse artistique.

Caroline Lemire s'inspire notamment de la médaillée olympique canadienne Joannie Rochette.

Photo : Gracieuseté

Caroline espère franchir la barre des 60 points au terme de sa prestation, un résultat qui représenterait un record individuel pour la résidente de Saint-Marc-de-Figuery.

Elle cite la patineuse Joannie Rochette parmi ses modèles ainsi que l’athlète japonais Yuzuru Hanyu, médaillé d’or aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014 et de Pyeongchang en 2018.

Ce sont des personnes qui ont accompli de grandes choses. Joannie Rochette a vécu quelque chose d’assez important avant sa participation aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010 [le décès de sa mère]. Je trouve ça bien qu’elle ait tout de même réussi à bien performer [médaille de bronze]. Ça montre qu’on peut tout faire.

Une citation de Caroline Lemire

Caroline Lemire, qui étudiera l’an prochain au cégep, précise qu’elle veut absolument devenir avocate.

La 56e Finale des Jeux du Québec se tient du 3 au 11 mars. La délégation de l’Abitibi-Témiscamingue est composée de 96 athlètes. En tout, 44 athlètes proviennent de la MRC de Rouyn-Noranda, 29 de la MRC de La Vallée-de-l’Or, 15 de la MRC d’Abitibi, 6 de la MRC d’Abitibi-Ouest et 2 de la MRC du Témiscamingue, selon un communiqué de presse.

L’Abitibi-Témiscamingue est représentée dans 13 des 20 disciplines au programme.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

En cours de chargement...

Infolettre Sports

Analyses, chroniques et bien plus encore! Suivez l’actualité sportive au-delà des résultats.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Sports.