•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écoles francophones : construction de trois bâtiments et d’une école en Alberta

L'entrée de l'école francophone Gabrielle-Roy d'Edmonton.

Deux nouveaux bâtiments seront construits sur un terrain pour remplacer les écoles Gabrielle-Roy et Michaëlle-Jean, à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Laurent Pirot

Les élèves franco-albertains pourront profiter de deux nouveaux bâtiments qui accueilleront des écoles francophones à Edmonton et d'une école nouvellement créée à Airdrie. Une autre école sera également agrandie à Lethbridge.

Aucun échéancier n’a été publié pour les projets annoncés aujourd’hui. Le ministère de l’Éducation a fait savoir que normalement, la construction d’une école peut prendre jusqu’à 3 ans.

À Edmonton, le gouvernement provincial financera la construction de deux nouveaux bâtiments qui accueilleront les écoles Gabrielle-Roy (prématernelle à 6e année) et Michaëlle-Jean (7e à 12e année). Ces deux bâtiments seront construits sur le terrain actuel de l’école Gabrielle-Roy, qui sera ensuite démolie.

Ce terrain est situé dans le centre est de la capitale albertaine, tout près du quartier francophone. Le projet était attendu depuis des années par la communauté franco-edmontonienne.

Le président du conseil de l’école Gabrielle-Roy, Vincent Bouchard, dit que cette annonce est une très bonne nouvelle. Il rappelle que les deux écoles sont plutôt vétustes, en prenant pour exemple l’école Michaëlle-Jean, qui se trouve dans un bâtiment qui avait été délaissé par le Conseil scolaire catholique anglophone, parce qu’il ne convenait plus à ses besoins.

On a encore beaucoup de travail à faire pour que l'éducation francophone soit équivalente à l'éducation anglophone, mais, pour l'instant, c'est une très bonne nouvelle qui va certainement faire [grandir] l'éducation francophone à Edmonton.

Une citation de Vincent Bouchard, président du conseil de l’école Gabrielle-Roy

Le président du Conseil scolaire Centre-Nord, Étienne Alary, pousse également un soupir de soulagement et remercie la communauté pour ses efforts qui ont mené à cette décision gouvernementale. L’an passé, nous avions vécu une grande déception lorsque les projets d’infrastructures avaient été annoncés et qu’aucun projet francophone, au total, n’avait été annoncé par la ministre, à l’époque.

Étienne Alary tient par ailleurs à souligner que l’École Gabrielle-Roy et l’École Michaëlle-Jean resteront indépendantes l’une de l’autre.

Étant donné qu’on a déjà des plans architecturaux, on va travailler avec Alberta Infrastructure et le ministère [de l’Éducation] pour s’assurer qu’on puisse embrayer [à] grande vitesse avec cette école-là.

Une citation de Étienne Alary, président du Conseil scolaire Centre-Nord

Deux nouvelles constructions pour FrancoSud

Une nouvelle école secondaire verra également le jour dans le nord-ouest de la ville d’Airdrie. L’école francophone de la ville n’est pas adaptée aux besoins des élèves de la 7e à la 12e année, selon le président du Conseil scolaire FrancoSud, Marco Bergeron. On commençait à perdre peut-être un peu de nos élèves, qui choisissaient plutôt les plus grosses écoles [anglophones]. C'est pour ça qu’on avait vraiment besoin d'une école secondaire.

Selon le Conseil scolaire FrancoSud, Airdrie compte plus de 1815 ayants droit francophones, mais l’école actuelle n’a une capacité totale que de 528 élèves. La nouvelle école secondaire pourra accueillir de 350 à 425 élèves. Ce projet est évalué à 16,4 millions de dollars.

Un ayant droit est une personne qui a un droit constitutionnel à l'école française ou anglaise, en vertu de l’article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés (Nouvelle fenêtre).

Du côté de Lethbridge, le gymnase de l’École La Vérendrye sera agrandi, pour répondre aux besoins des élèves du secondaire. Lors de la construction de l’école, le financement public avait limité la taille du gymnase. Le gymnase a été bâti de manière à pouvoir l'agrandir plus tard,. Alors l'infrastructure de ce gymnase-là est faite pour qu'un jour on puisse enlever un mur selon les moyens financiers du gouvernement, puis l'agrandir , explique le président du Conseil scolaire FrancoSud.

Plus d’une décennie après sa construction, l’école francophone de Lethbridge aura enfin un gymnase complet, qui pourra répondre aux besoins des élèves de la maternelle à la 12e année.

Le gouvernement a également alloué des sommes pour planifier le remplacement de l’école Boréal de Fort McMurray. Le Conseil scolaire Centre-Nord souhaite construire une nouvelle école sur le terrain de l’école existante, qui serait ensuite détruite.

Projets d'écoles francophones financés par le gouvernement de l'Alberta en 2023 :

  • construction d'une nouvelle école secondaire à Airdrie;
  • remplacement des écoles Gabrielle-Roy et Michaëlle-Jean à Edmonton (projet conjoint);
  • agrandissement du gymnase de l’École La Vérendrye à Lethbridge;
  • conception de plans architecturaux pour le remplacement de l'école Boréale à Fort McMurray.

Dix autres projets ont été annoncés aujourd’hui. Ils concernent la construction, l’agrandissement ou la modernisation d’écoles anglophones situées à Calgary, à Edmonton, à Lethbridge, à Okotoks, à Penhold, à Raymond, à Sherwood Park, à Valleyview et à Waskatenau.

Le gouvernement Smith a également alloué des sommes pour la planification ou la conception d’une quarantaine de projets scolaires partout dans la province.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Alberta

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Alberta.