•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jeunes autant sur le web que pendant la crise de COVID-19

Deux jeunes filles assises sur un banc à l'extérieur avec un ordinateur portable sur les genoux.

L'enquête précise que l'année dernière, le visionnement de vidéos sur des plateformes comme YouTube ou TikTok a été l'activité la plus populaire chez les jeunes âgés de 6 à 17 ans, dans une proportion de 67 %.

Photo : Pexels

La Presse canadienne

Les jeunes Québécois passaient l'an dernier autant de temps sur Internet qu'au plus fort de la crise sanitaire de COVID-19, selon les constats récents de chercheurs d'une académie associée à l'Université Laval.

Une enquête de l'Académie de la transformation numérique rapporte en effet que 42 % des Québécois âgés de 6 à 17 ans ont passé en moyenne plus de 10 heures par semaine à naviguer sur Internet en 2022, un résultat identique à celui de 2021 et légèrement supérieur à celui de 40 % observé en 2020.

Avant la pandémie, en 2019, la proportion de jeunes Québécois qui passaient en moyenne plus de 10 heures par semaine sur Internet s'élevait à 25 %.

L'enquête intitulée La famille numérique précise que l'année dernière, le visionnement de vidéos sur des plateformes comme YouTube ou TikTok a été l'activité la plus populaire chez les jeunes âgés de 6 à 17 ans, dans une proportion de 67 %.

La pratique de jeux en ligne, seul ou avec des amis, a suivi à 64 %, devant le visionnement de séries ou de films sur Internet et la visite de sites Web de divertissement, deux activités ayant affiché une proportion de 47 %.

Au moins 3 appareils

Par ailleurs, l'enquête que l'Académie publie mercredi signale que 75 % des jeunes âgés de 6 à 17 ans utilisent trois appareils électroniques et plus, en hausse de 35 points de pourcentage depuis 2019. Parmi tous les appareils électroniques utilisés, c'est l'assistant vocal à domicile qui a enregistré la plus forte croissance, de 21 points de pourcentage, passant d'un taux d'utilisation de 15 % en 2019 à 36 % l'année dernière.

Le téléphone intelligent a connu une hausse de 14 points de pourcentage durant la même période, passant de 60 % à 74 %, alors que les hausses ont été de 5 et de 4 points de pourcentage, respectivement, pour l'usage de la console de jeu vidéo et le lecteur de musique.

Dans un autre ordre d'idées, 63 % des parents de jeunes âgés de 6 à 17 ans considèrent comme très ou assez probable que leurs enfants, surtout les garçons, soient victimes d'intimidation sur Internet, 19 points de pourcentage de plus qu'en 2019.

L'enquête de l'Académie de la transformation numérique a été réalisée grâce à trois collectes de données réalisées durant les mois de mars, juin et juillet 2022; 3255 adultes internautes québécois âgés de 18 ans et plus ont été interrogés, dont 726 parents avec enfants âgés de 6 à 17 ans. Une collecte téléphonique de données a aussi été faite.

La marge d'erreur maximale se situe à plus ou moins 1,7 % pour la base des adultes internautes québécois et à 3,6 % pour les parents, 19 fois sur 20.

Chargement en cours

Infolettre ICI Québec

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Québec.