•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le risque de séisme demeure d’actualité en Colombie-Britannique

Une femme regarde les sauveteurs qui cherchent des survivants sous les décombres après un tremblement de terre à Hatay, en Turquie, le 7 février 2023.

Une femme regarde les sauveteurs qui cherchent des survivants sous les décombres après un tremblement de terre à Hatay, en Turquie, le 7 février 2023.

Photo : Reuters / UMIT BEKTAS

Radio-Canada

Le récent tremblement de terre et les répliques qui ont secoué le sud-est de la Turquie et le nord de la Syrie lundi relancent le débat sur la capacité de la Colombie-Britannique à faire face à des séismes de la même intensité.

Selon des experts, il y a des similitudes entre le double séisme qui a frappé ces deux pays et le type de tremblement de terre qui pourrait toucher la Colombie-Britannique, car les secousses sismiques qu’ont connues la Turquie et la Syrie se sont produites après le verrouillage de deux plaques tectoniques.

Ce type d'événement n’est pas étranger à la province, comme l'explique Johanna Wagstaffe, sismologue à CBC : Nous aussi, nous sommes dans cet espace sismique. La zone de subduction de Cascadia, au large de l'île de Vancouver, est une zone où il y a eu un verrouillage entre deux plaques.

En janvier 1700, la plaque tectonique Juan de Fuca est passée sous la plaque nord-américaine, ce qui a entraîné une rupture de faille le long d’un segment de 1000 kilomètres allant du centre de l'île de Vancouver au nord de la Californie. Cet événement a produit d’importantes secousses et un tsunami qui a balayé l'océan Pacifique.

Un événement similaire se produira au large à l’avenir , dit le site Internet de Séisme Canada.

La tragédie turco-syrienne, un signal pour être prêt

C’est aussi ce que croit Christopher Boucher, analyste sismique à Ressources naturelles Canada. D'après lui, le tremblement de terre de 1700 pourrait se répéter.

On parle d'une d'une récurrence, chaque 200 à 500 ans. Ça pourrait être demain [ou] dans 300 ans. Et c'est pour ça, l'importance d'être prêt pour un tremblement de terre en Colombie-Britannique, explique-t-il.

Un planificateur d'urgence de la Ville de Vancouver affirme que les tremblements de terre en Turquie et en Syrie devraient servir de signaux d'alarme en Colombie-Britannique.

Cela peut certainement arriver à Vancouver, et nous avons pris du retard, dit Jackie Kloosterboer.

Cela va avoir un impact énorme quand quelque chose comme le tremblement de terre en Turquie se produira ici, ajoute-t-il. Ce que nous devons faire chaque année, c'est vérifier nos approvisionnements, nous assurer que nous avons ce dont nous avons besoin.

Christopher Boucher incite aussi la population à connaître les étapes à suivre en cas de tremblement de terre, qu'elle vive près de l'océan ou non.

Savoir se baisser, s'abriter et s'agripper. Savoir où se trouve la trousse de premiers soins dans la maison et avoir cette information prête et connue par tous les membres de la famille , explique-t-il.

Toutefois, il estime qu'il est aussi du devoir du gouvernement d’être à même de prévenir et de protéger la population.

Où en est la stratégie de la province?

Lors d’une mêlée de presse mardi, Bowin Ma, la ministre de la Gestion des urgences et de la Préparation climatique, a assuré que la Colombie-Britannique continue d'améliorer sa stratégie pour faire face à d'éventuels tremblements de terre.

Nous travaillons toujours avec nos partenaires pour améliorer notre capacité de préparation et d'intervention en cas d'urgence. Nous procédons actuellement à un exercice d'urgence à grande échelle pour valider les plans qui ont été établis dans la stratégie antisismique que nous avons mise à jour l'année dernière, a expliqué la ministre.

Elle a aussi rappelé que la province avait annoncé à la fin du mois de janvier, l'installation de 50 capteurs supplémentaires d'alerte précoce aux tremblements de terre dans toute la province.

Nous allons également mettre en œuvre ou présenter une loi d'urgence modernisée au printemps, précise-t-elle.

Un système d’alerte sismique précoce prévu pour 2024

Bowin Ma dit qu'elle travaille aussi avec Ottawa au déploiement d'un système d'alerte sismique précoce en cas de tremblement de terre. L’outil sera lancé en 2024, selon Christopher Boucher.

S'il y a un tremblement de terre, en fonction de la distance par rapport à l'épicentre, vous recevrez sur votre cellulaire un avertissement vous donnant entre quelques secondes et quelques dizaines de secondes d'avertissement avant que les secousses fortes n’arrivent, explique-t-il.

L'analyste sismique de Ressources naturelles Canada pense que cela donnera un peu de temps notamment pour ouvrir les portes des stations de pompier, arrêter les chirurgies, empêcher les avions d'atterrir.

Avec des informations de Cathy Kerney

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...