•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La statue du chef Peguis ne remplacera pas celle de Victoria au Palais législatif

Quatre personnes, dont la ministre de la Réconciliation avec les peuples autochtones et des Relations avec le Nord, Eileen Clarke, posent à l'intérieur du Palais législatif du Manitoba, le 7 février 2023.

Le ministre de la Protection du consommateur et des Services gouvernementaux, James Teitsma, le coprésident de l'organisme les Amis du Traité de Peguis-Selkirk, Bill Shead, la ministre de la Réconciliation avec les peuples autochtones et des Relations avec le Nord, Eileen Clarke, et le chef de la Première Nation de Peguis, Glen Hudson, estiment que la statue sera dévoilée à la fin du mois de septembre 2024.

Photo : Radio-Canada / Catherine Moreau

Radio-Canada

Le monument en l'honneur du chef Peguis ne sera pas installé là où se trouvait la statue de la reine Victoria, devant le Palais législatif du Manitoba. Celle-ci avait été renversée le 1er juillet 2021.

Le monument sera installé sur la pelouse au nord de l'édifice de l'Assemblée législative, entre le monument Next of Kin et l'ancien emplacement du monument de la reine Victoria, à l'est, écrit la province dans un communiqué de presse.

Selon une carte fournie par la province, il sera situé du côté ouest du terrain du Palais législatif, à l’angle des rues Osborne et Broadway.

Le dévoilement de la statue du chef Peguis est prévu pour le 28 septembre 2024, selon le coprésident de l'organisme les Amis du Traité de Peguis-Selkirk, John Perrin.

Durant l'été 2021, le Comité de commémoration du 200e anniversaire du traité Peguis-Selkirk avait lancé une compétition nationale pour la conception du monument. Deux candidats ont été retenus, a dit Bill Shead, lui aussi coprésident de l'organisme.

Maintenant, ils vont recevoir la deuxième partie de ce qui est exigé dans le processus. La première décrivait ce que nous voulions, et la deuxième, les obligations auxquelles ils devront répondre pour que ce projet devienne réalité, a-t-il ajouté en conférence de presse.

La province s'attend donc maintenant à ce que les deux candidats retenus, tous deux Autochtones, fournissent des dessins pour le monument.

Une de ces candidatures retenues est celle de l'artiste Wayne Stranger, originaire de la Première Nation de Peguis, qui sculpte le bronze depuis plus de 30 ans.

Il indique que le fait d'être sélectionné pour réaliser la statue du chef serait un tournant dans sa carrière d'artiste et une occasion de transmettre l'histoire de Peguis.

Ce ne serait pas seulement pour avoir du travail, mais pour avoir du pouvoir. Avoir le pouvoir de raconter des histoires, c'est ce que j'espère et c'est ce que ce projet signifierait. Me donner le pouvoir d'une manière que je n'ai jamais eue auparavant, explique-t-il.

Le sculpteur explique que l'histoire de sa nation déracinée de son territoire traditionnel l'a inspiré à persévérer dans le processus de sélection.

Le projet d'une statue du chef Peguis sur le terrain du Palais législatif du Manitoba est né en 2017 dans le cadre de la commémoration du 200e anniversaire du traité Peguis-Selkirk, signé en 1817.

À ce moment, le chef Peguis et quatre autres chefs ont signé le premier traité de l'Ouest canadien, pavant ainsi la voie à la fondation du Manitoba, selon la fiche biographique de Parcs Canada (Nouvelle fenêtre).

Le chef Peguis a aidé les premiers colons écossais à survivre au climat rigoureux. Le traité visait à assurer une coexistence pacifique entre les deux peuples.

Diplomate, le chef Peguis a aussi protégé les intérêts de la colonie de Selkirk et des Anishinaabeg de la rivière Rouge, puisque le commerce de la fourrure entraînait à l'époque un climat d'animosité.

Durant l'été 2021, le ministre de la Réconciliation avec les Autochtones et des Relations avec le Nord, Alan Lagimodiere, avait annoncé un financement d'un demi-million de dollars pour le projet.

Le monument a pour but de promouvoir la réconciliation entre les Premières Nations et les non-Autochtones du Manitoba.

Le monument du chef Peguis sera un ajout historique et symbolique sur le terrain de notre édifice législatif, a déclaré le ministre de la Protection du consommateur et des Services gouvernementaux, James Teitsma.

Le terrain du Palais législatif du Manitoba comporte déjà des statues rendant hommage à diverses personnes, dont un colon écossais, un poète ukrainien et le chef métis Louis Riel.

Avec des informations de Catherine Moreau et de La Presse canadienne

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Manitoba

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Manitoba.