•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 41es Rendez-vous Québec Cinéma rendent hommage à Jean Lapointe

Jean Lapointe sourit.

L'acteur, chanteur et sénateur Jean Lapointe sera célébré à l'occasion des 41es Rendez-vous Québec Cinéma.

Photo : La Presse canadienne / Pawel Dwulit

Radio-Canada

Les Rendez-vous Québec Cinéma (RVQC) ont dévoilé lundi la programmation de leur 41e présence à Montréal, qui sera consacrée au grand Jean Lapointe, décédé en novembre dernier. Radio-Canada, qui coprésente le festival se déroulant du 22 février au 4 mars, prépare entre autres une soirée spéciale pour les 25 ans d’Un gars, une fille, dont quatre nouveaux épisodes sortiront le 9 mars.

La mémoire de Jean Lapointe sera honorée à l’occasion d’une projection du film À l’origine d’un cri (2011), du réalisateur Robin Aubert, qui a valu au comédien le prix Jutra (Iris depuis 2017) du meilleur acteur de soutien pour son rôle du grand-père.

Le metteur en scène André Brassard, également mort l’an dernier, sera aussi mis à l’honneur, soit lors d'une projection du film Il était une fois dans l’Est (1974), qu’il a réalisé et coscénarisé avec Michel Tremblay. Même chose pour le cinéaste autochtone Jeff Barnaby, mort en octobre, en l'honneur de qui aura lieu une projection spéciale de son film Rhymes for Young Ghouls (2013).

Rappelons que le coup d’envoi des 41es RVQC sera donné le 22 février, avec la première mondiale du film Le plongeur, adaptation du roman éponyme de Stéphane Larue réalisée par Francis Leclerc. Le scénariste du film, Éric K. Boulianne (Viking, Farador), animera par ailleurs l'une des trois leçons de cinéma du festival, tout comme Miryam Charles (Cette maison) et Robert Morin (7 paysages).

Un homme travaillant dans la plonge d'un restaurant porte un tablier et une casquette à l'envers, et tient un manche à balai avec ses deux mains.

Henri Picard interprète le rôle-titre dans le film «Le plongeur», une adaptation du roman éponyme de Stéphane Larue.

Photo :  Capture d’écran - YouTube

Le festival se terminera le 4 mars avec la comédie Farador, d’Edouard Tremblay, une version longue du court métrage culte La bataille de Farador, qui avait fait sensation sur le web au début des années 2010 avec ses blagues sur l’univers Donjons et dragons. Elle met en vedette Eric K. Boulianne, Catherine Brunet, Benoit Drouin-Germain et Lucien Ratio.

Ça avait vraiment été un succès dans le milieu geek, raconte Eric K. Boulianne, qui a aussi contribué à l’écriture du film. Le court métrage a fonctionné, donc on a pris son univers et on l’a élargi.

150 films en compétition et plusieurs premières

Au total, ce sont plus de 300 films qui seront présentés aux RVQC cette année, dont 50 longs métrages de fiction, 32 longs métrages documentaires et 156 courts métrages. Parmi ces productions, 145 sont en lice pour l’un des 12 prix RVQC, dont le prestigieux prix Gilles-Carle, assorti d’une bourse de 10 000 $, qui récompense un meilleur premier ou deuxième long métrage de fiction.

Une série de premières sont prévues à l’occasion des soirées Tapis bleu, qui se dérouleront à l’Impérial, à Montréal, durant le festival.

Le public pourra ainsi découvrir Frontières, un nouveau film de Guy Édoin, qui sera présenté pour la première fois le 27 février. Le long métrage, qui met en vedette Pascale Bussières et Micheline Lanctôt, raconte l’histoire d’une femme persuadée que sa ferme des Cantons-de-l’Est est hantée.

Une femme tient un fusil de chasse dans une forêt, tandis qu'une fille marche en arrière, dans une image d'une scène de film.

Pascale Bussières et Mégane Proulx dans une scène du film «Frontières»

Photo : Sphère Films

Crépuscule pour un tueur, du cinéaste Raymond St-Jean, sera lui aussi présenté avant sa sortie en salle le 28 février. Quant à Jour de merde, premier long métrage de Kevin T. Landry, dans lequel apparaissent Valérie Blais et Réal Bossé, il sera diffusé le 29 février. Une soirée consacrée aux courts métrages est aussi à l’horaire.

Les films documentaires ne sont pas oubliés cette année. Cinq longs métrages seront présentés en première : Les cèdres du Liban, de Frédéric Nassif, Émilienne ou le temps qui passe, de Coralie Lemieux-Sabourin, Second chances, de Farzin Farzaneh, L’ordre secret, de Phil Comeau, et Croque-mort : c’est beau la vie!, de Georges Hannan.

Plusieurs fictions et documentaires remarqués l’an dernier, comme Viking, de Stéphane Lafleur, Confession, de Luc Picard, Falcon Lake, de Charlotte Le Bon, ou encore Je vous salue salope, de Léa Clermont-Dion et Guylaine Maroist, seront également diffusés dans plusieurs salles montréalaises durant les 41es RVQC, comme le Cinéplex Odéon du Quartier latin et la Cinémathèque québécoise.

Dans un éclairage rouge, deux personnes portant un casque d'astronaute se font face.

Le film «Viking», de Stéphane Lafleur, a été salué par la critique.

Photo : Les films Opale

Pas moins de 156 courts métrages trouveront leur place durant le festival, dont Simo, d’Aziz Zoromba, Nanitic, de Carol Nguyen, et Pas de fantôme à la morgue, de Marilyn Cooke. Le Gala du court métrage québécois Prends ça court! sera d’ailleurs présenté le 2 mars à la Cinémathèque québécoise à l'occasion des RVQC.

Un gars, une fille, une soirée anniversaire signée Emmanuel Schwartz

Radio-Canada, partenaire des RVQC cette année, célébrera aussi les talents d’ici avec un grand rendez-vous pour souligner les 25 ans d’Un gars, une fille, série incontournable qui sera relancée avec quatre nouveaux épisodes le 9 mars.

Pour l'occasion, Sébastien Diaz et Catherine Beauchamp animeront une soirée mise en scène par Emmanuel Schwartz, en présence de Guy A. Lepage, Sylvie Léonard et du reste de la distribution, le jeudi 23 février à 18 h, à la Cinémathèque québécoise. Au menu : entrevues, relectures de scènes mythiques et diffusions d’extraits exclusifs.

Guy A Lepage et Sylvie Léonard posent, assis, dans l'atrium de la Maison de Radio-Canada.

Guy A Lepage et Sylvie Léonard seront de retour en mars dans la série «Un gars, une fille».

Photo : Radio-Canada / Karine Dufour

Radio-Canada présentera aussi en primeur l’intégrale de la deuxième saison de la série Je voudrais qu’on m’efface, qui arrive sur ICI Tou.tv Extra le 3 mars. L’événement se tiendra le 1er mars à 20 h 30, à la salle 10 du Cineplex Odeon du Quartier latin.

Le cinéma québécois sera aussi mis en valeur du 15 février au 4 mars sur ICI Tou.tv Extra grâce à une programmation spéciale de 50 œuvres, dont Les scènes fortuites, de Guillaume Lambert, et Il pleuvait des oiseaux, de Louise Archambault.

Avec les informations de Catherine Richer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...