•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pascal Bérubé discute de la piscine de Matane avec la ministre du Sport

La piscine de Matane a été construite en 1967.

La piscine de Matane a été construite en 1967 et nécessite de nombreuses réparations. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, dit avoir bénéficié d’une bonne écoute de la part de la ministre responsable du Sport, Isabelle Charest, dans le dossier du financement des infrastructures sportives.

Lors d’une rencontre la semaine dernière, les deux élus ont notamment abordé les questions du complexe aquatique de Matane et du programme d’aide gouvernementale destinée à la construction et à la rénovation d’infrastructures sportives.

En campagne électorale l'automne dernier, la Coalition avenir Québec s’était engagée à investir 1,5 milliard de dollars sur 10 ans dans des infrastructures sportives. L’aide maximale fournie par ce programme plafonnerait à 10 millions de dollars par projet, et ce, pour une aide équivalente à 66 %.

Pascal Bérubé précise que ce montant sera nettement insuffisant pour doter Matane d’un nouveau complexe aquatique.  Il faut créer une catégorie où le plafond sera plus élevé. On peut parler de 20 millions de dollars, par exemple, ou plus selon les calculs qui seront faits , a proposé le député à la ministre responsable du Sport.

Isabelle Charest et Pascal Bérubé, assis de chaque côté d'une table de conférence, sourient pour la photo.

La ministre responsable du Sport, Isabelle Charest, et le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, lors de leur rencontre.

Photo : Gracieuseté

« Ça permettrait de réaliser ces projets qui seraient réglés pour des décennies ensuite. »

— Une citation de  Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia

Pascal Bérubé suggère également que ce programme soit mis en œuvre sur quatre ans au lieu de dix compte tenu de la vétusté de certaines infrastructures. Pour lui, il importe d’agir rapidement puisque les besoins sont grands.

 Ces infrastructures sont essentielles pour les communautés et pour toutes les générations puisque c’est un lieu de rassemblement et de socialisation, et c’est également un lieu qui permet d’apprendre à nager, ce qui est important, et je n’ai pas eu à convaincre [la ministre responsable] de l’importance de ces points-là , explique le député matanais.

Eddy Métivier et Pascal Bérubé prennent la parole devant des citoyens mobilisés.

Pascal Bérubé (à droite) était présent lors d'un rassemblement citoyen organisé au début de l'année pour faire construire un nouveau complexe aquatique à Matane. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Pierre Chapdelaine de Montvalon

Pascal Bérubé précise ne pas savoir quand ce programme provincial sera lancé, mais il espère que ses suggestions seront prises en compte dans son élaboration.

En plus du projet de complexe aquatique de Matane, le député indique également avoir abordé les projets de Mont-Joli et de Sainte-Anne-des-Monts avec Isabelle Charest.

Avec les informations de Pierre-Gabriel Turgeon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...