•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le pianiste Bruce Liu remporte un doublé aux 26es prix Opus 

Le jeune homme regarde vers le sol, dans une photo en noir et blanc.

Le pianiste Bruce Xiaoyu Liu est né à Paris en 1997 et a grandi à Montréal, où il a notamment fait des études au Conservatoire de musique.

Photo : Facebook @XiaoyuLiuPiano

Radio-Canada

Dimanche soir se tenait le 26e gala des prix Opus à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM). Une trentaine de prix ont été remis, dont un doublé pour le jeune pianiste montréalais Bruce Liu, qui fait sensation sur la scène internationale. 

Ces prix, remis par le Conseil québécois de la musique (CQM), célèbrent depuis un quart de siècle le meilleur de la musique de concert québécoise, du classique au jazz en passant par le baroque, la musique contemporaine et les musiques du monde. Cette année marquait le retour du gala en présentiel, avec le comédien Jocelyn Lebeau à l’animation. 

Bruce Liu, qui jouit d’une réputation internationale depuis qu’il a remporté le 18e Concours international de piano Chopin en 2021, s’est illustré à deux reprises dimanche, en remportant le prix de l’interprète de l’année et celui du rayonnement d’un artiste à l’étranger. Les honneurs s’accumulent pour le virtuose de 25 ans, né à Paris puis formé au Conservatoire de musique de Montréal. 

Le prix de la compositrice de l’année a été remis à la harpiste Caroline Lizotte, qui contribue depuis 30 ans à la popularisation de son instrument à l’international. Son tout dernier opus, Stellar Sonata opus 51 pour la harpe électroacoustique, a été créé à Paris en 2019. Le prix est accompagné d’une bourse de 10 000 $ offerte par le Conseil des arts et de lettres du Québec (CALQ).

Le violoniste Guillaume Villeneuve, découverte de l’année 

Le violoniste français Guillaume Villeneuve, engagé sur la scène montréalaise tant au violon baroque qu’avec l’instrument moderne, a de son côté mis la main sur le prix de la découverte de l’année. 

Membre d’Arion Orchestre Baroque, il joue régulièrement avec d’autres orchestres comme  l’Orchestre symphonique de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent et l'Orchestre classique de Montréal. Arion Orchestre Baroque a d’ailleurs aussi mis la main sur un trophée, celui de la production de l’année – jeune public, pour le concert La révolte des anciens!, sous la direction artistique de Mathieu Lussier. 

Le prix de la création de l’année a été remis à L’échelle du temps, du pianiste et compositeur Yves Léveillé. Créé pour un quintette pour piano et cordes, l’album a été lancé le 28 avril 2022 au Théâtre Outremont. 

Parmi les autres prix remis, on peut souligner le doublé de l’orchestre Les Violons du Roy, qui a  remporté le trophée du concert de l’année – musiques médiévale, de la Renaissance, baroque pour Zéphyr, et le prix Opus Québec pour le film Le carnaval des animaux

Un hommage à Pauline Vaillancourt 

Le 26e gala des prix Opus a également rendu un vibrant hommage à Pauline Vaillancourt, artiste lyrique et contemporaine qui a fondé la compagnie de création Chants Libres. Elle a remporté le prix hommage, décerné par le conseil d’administration du CQM pour l’ensemble de sa carrière. 

Marie-Annick Béliveau, qui a remplacé Mme Vaillancourt à la direction artistique de Chants Libres, a offert pour l’occasion une prestation solo a capella d’un extrait des Chants du Capricorne, de Giacinto Scelsi, spectacle créé et chanté en 1995 par la lauréate. 

La liste complète des lauréats et lauréates des 26es prix Opus se trouve sur le site de l'événement (Nouvelle fenêtre)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...