•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une famille particulièrement fière de la victoire des Territoires du Nord-Ouest au futsal

Panganai Muwirimi, à gauche, et Philder Nyadembera, à droite.

Panganai Muwirimi et Philder Nyadembera sont venus voir leur fils participer aux compétitions de futsal lors des Jeux d'hiver de l'Arctique.

Photo : George Maratos/CBC

Radio-Canada

Lorsque l’équipe de futsal des Territoires du Nord-Ouest a remporté son premier match, le capitaine de l’équipe, Tanaka Muwirimi, pouvait voir ses parents l’encourager dans les estrades.

[Mon père] est mon idole, lance le jeune homme après sa victoire contre l’Alaska. Il entraîne la majorité de mes équipes, il m’aide à améliorer mon jeu. Il a toujours été fort. Lorsque j’avais de mauvais matchs, il était là. Lorsque j’avais de bons matchs, il était là aussi, dit-il.

Son père, Panganai Muwirimi, n’avait pas de mot pour exprimer ce qu’il ressentait en regardant son fils mener son équipe vers la victoire.

C’est super de voir son fils jouer et faire ce qu’il aime le mieux. Et je suis en mesure d’être présent pour lui et le soutenir, explique-t-il.

Tanaka Muwirimi, lors des Jeux d'hiver de l'Arctique, à Fort McMurray en 2023.

Tanaka Muwirimi est le capitaine de l'équipe de futsal des Territoires du Nord-Ouest.

Photo : George Maratos/CBC

Philder Nyadembera, la mère de Tanaka, souligne qu’elle envoie plein de photos et de vidéos aux membres de leur famille qui se trouve toujours au Zimbabwe, afin de leur permettre de ressentir un peu de ce qu’on ressent ici, dit-elle.

La famille Muwirimi est déménagée du Zimbabwe jusqu’aux États-Unis, puis à Toronto, où est né Tanaka. Ils ont ensuite emménagé en Alberta avant de finir par s’établir à Yellowknife, où Philder Nyadembera travaille à l’hôpital territorial Stanton.

C'est à leur arrivée dans la capitale ténoise que Panganai Muwirimi a commencé à entraîner son fils au soccer après avoir remarqué son talent. Le voir maintenant représenter les Territoires du Nord-Ouest aux Jeux d’hiver de l’Arctique est génial, dit-il.

Principalement parce que le Canada nous a acceptés et nous sentons que nous redonnons aussi, que notre fils peut redonner, illustre le père de famille.

Le talent au soccer court dans la famille Muwirimi. Panganai y jouait lorsqu’il était l’école secondaire et à l’université et plusieurs autres membres de la famille ont eux aussi pratiqué ce sport. Tanaka, lui, voudrait en faire une carrière professionnelle.

C’est une passion que nous avons, nous adorons ce sport. Ce serait génial d’en faire ma carrière, dit le jeune athlète, en ajoutant que ce n’est pas seulement le talent qui est nécessaire, mais également le travail et le dévouement qui vous permettent de vous rendre où vous le voulez.

Avec les informations de George Maratos et April Hudson

Bannière des jeux d'hiver de l'Arctique de Wood Buffalo.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...