•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chasse est ouverte contre les poissons rouges jetés dans les étangs de Calgary

La moitié de l'image montre l'étang drainé d'Edgemont à Calgary. L'autre moitié montre un communiqué en anglais de la Ville qui mentionne le drainage cet hiver contre l'envahissement de la rivière Bow.

Cet étang d'Edgemont a été asséché à cause des poissons envahissants.

Photo : Radio-Canada / Colleen Underwood

Radio-Canada

La Municipalité de Calgary a asséché deux étangs dans le cadre d’un projet pilote de lutte contre la prolifération de poissons rouges et de carpes prussiennes qui présentent des dangers pour les espèces aquatiques indigènes.

Corey Colbran, le directeur de la collecte des eaux usées et des eaux pluviales et porte-parole de la Ville explique que le problème touche la majorité des 200 étangs que compte le système de collecte des eaux pluviales de Calgary.

Le grand nombre de poissons rouges et de carpes prussiennes dans des bassins l'inquiète.

« S'ils parviennent jusqu'à la rivière Bow, ils peuvent commencer à détrôner les espèces indigènes. »

— Une citation de  Corey Colbran, porte-parole, Ville de Calgary

M. Colbran estime que beaucoup de personnes ne mesurent pas l'impact de ces poissons envahissants dans la nature.

Nous avons une pêche de classe mondiale sur la rivière Bow. Il ne faut vraiment pas que ces poissons fassent concurrence aux espèces indigènes, précise-t-il. 

« Les gens ne veulent plus de leurs poissons rouges. Alors ils pensent que les poissons seront contents d'être jetés dans un étang, mais ensuite, ils se multiplient à grande vitesse. »

— Une citation de  Dario Rossi, habitant d'Edgemont

Un projet pilote de drainage

La Ville a asséché un étang d'Edgemont, à la fin de l’année dernière, et draine également un étang à Tuscany.

Selon M. Colbran, ces drainages font partie d'un projet pilote visant à déterminer si la Ville peut réduire le nombre d'espèces aquatiques envahissantes qui pénètrent dans la rivière Bow.

il précise que le processus de drainage tue les poissons, mais ne compromet pas les espèces indigènes, car elles ne se trouvent pas dans les étangs.

Le fait de drainer et de geler le fond de l'étang permet aussi de débusquer des carpes prussiennes qui s'enfoncent dans les sédiments du bassin. C’est une opération qui détruit aussi les œufs potentiels de ces poissons non désirés.

M. Colbran dit cependant que c’est une démarche difficile, car ces poissons sont résistants. D’après lui, la Ville saura si elle a réussi, seulement à la fonte des neiges et au remplissage des étangs au printemps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...