•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Finale régionale des Jeux du Québec se conclut avec les épreuves de ski

Une jeune skieuse en action au mont Kanasuta.

Au mont Kanasuta, la compétition rassemblait des jeunes de 4 à 17 ans.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

La finale régionale centralisée des Jeux du Québec se concluait cette fin de semaine en Abitibi-Témiscamingue avec la présentation des épreuves de ski alpin et de ski de fond.

Au Centre plein air Mont Kanasuta de Rouyn-Noranda, plusieurs dizaines de skieurs étaient réunis pour disputer les épreuves de slalom et de combiné, alors que les jeunes fondeurs ont rivalisé de vitesse et d’endurance au Club de ski de fond d’Évain.

Les épreuves de ski alpin se sont déroulées au mont Kanasuta.

Les épreuves de ski alpin se sont déroulées au mont Kanasuta.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Au mont Kanasuta, les familles étaient nombreuses aux abords des pentes pour observer les exploits des skieurs de 4 à 17 ans en action.

Le directeur des épreuves de ski, Jonathan Bolduc, souligne l’importance que revêt la tenue de telles compétitions dans la motivation des jeunes athlètes.

Le mandat des deux clubs, que ce soit le mont Vidéo ou le mont Kanasuta, c’est qu’il y ait des sourires à la fin de la journée pour tous ces athlètes-là. C’est un peu un festival pour ces jeunes-là, ils ont deux jours de course complets, ils se revoient dans deux ou trois semaines et certains vont se revoir dans des événements provinciaux ensuite, dit-il.

Jonathan Bolduc

Le directeur des épreuves de ski alpin pour les Jeux régionaux du Québec, Jonathan Bolduc.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

« Ça permet à ces jeunes-là d’apprécier un événement de course plutôt que de juste faire de la pratique tous les week-ends. C’est un événement avec les chronomètres et avec les médailles, c’est sûr qu’il y a des gros sourires à la fin de la journée pour tout le monde. »

— Une citation de  Jonathan Bolduc

M. Bolduc soutient par ailleurs que le ski alpin de compétition est en pleine effervescence en Abitibi-Témiscamingue.

une jeune skieuse sur une piste de ski alpin

Un participant aux épreuves de ski alpin au mont Kanasuta.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Quand on regarde les inscriptions, les inscriptions sont à la hausse et elles le sont dans à peu près toutes les catégories. Ultimement, ce dont on se rend compte, c’est que le ski alpin se porte bien, c’est un sport qui est très familial, c’est un des beaux sports pour les familles parce que c’est toute la famille au complet qui peut le pratiquer en même temps, exprime-t-il.

Un futur rayonnement à l’international en ski de fond?

En ski de fond, c’est le club d’Évain qui agissait en tant qu’hôte de la compétition pour la Finale régionale des Jeux du Québec.

Dans ce sport, douze places qualificatives étaient à l’enjeu en vue de la Finale provinciale qui aura lieu en mars, à Rivière-du-Loup.

Sacha Bergeron

Sacha Bergeron, président du Club de ski de fond d'Évain

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

Le président du Club de ski de fond d’Évain, Sacha Bergeron, soutient que le calibre des jeunes skieurs de la région augmente sans cesse ces dernières années.

Les derniers Jeux du Québec qu'il y avait eu en 2019, il y avait trois coureurs qui représentaient la région. Cette année, on s’enligne pour avoir une délégation complète, donc on voit que le niveau et le bassin ont augmenté. On a même certains coureurs qui sont allés sur le circuit provincial qui ont de sérieuses chances de gagner des médailles [aux Finales provinciales], donc le niveau est très élevé, explique-t-il.

Piste de ski de fond à Évain.

Des skieurs s’échauffent avant leur course au Club de ski de fond d’Évain.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cotnoir

M. Bergeron est d’avis que des fondeurs de l’Abitibi-Témiscamingue pourraient à moyen terme rayonner sur les scènes nationale et internationale.

L’objectif avec les entraîneurs du Club de ski de fond d’Amos et les entraîneurs du Club de ski de fond d’Évain, c’est éventuellement de les apporter au niveau national et qui sait, peut-être éventuellement à l’international. On a la neige, on a les conditions, alors on a toutes les raisons d’avoir le prochain Alex Harvey ici en région!, déclare-t-il avec optimisme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...