•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les six ans de la tragédie de la grande mosquée soulignés à Sherbrooke

Plusieurs noms sont gravés sur une pierre pour rendre hommage aux personnes assassinées lors de l'attentat.

Depuis la tragédie, la communauté musulmane de Québec milite activement pour le vivre ensemble et pour le respect mutuel.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Mercier

Radio-Canada

Il y a six ans, une tragédie est survenue à la grande mosquée de Québec. Six personnes ont été abattues et 19 autres blessées lors d'un attentat terroriste commis par Alexandre Bissonnette, depuis lors condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans. Une journée de commémoration a lieu ce dimanche à l'hôtel de ville de Sherbrooke dans la foulée de la Journée nationale de commémoration de l'attentat de Québec et d'action contre l'islamophobie.

C'est une journée importante pour toute la population. C'est une journée tragique, on a un devoir de mémoire, souligne le directeur général d'Actions interculturelles, Mohamed Soulami. Il faut qu'on se rappelle que c'est quelque chose qu'on ne souhaite pas dans notre société, peu importe l'origine de la personne, peu importe sa religion ou son orientation de pensée.

Une telle commémoration est d'autant plus importante, selon Mohamed Soulami, que cela reste toujours une source d'inquiétude pour la communauté musulmane, une peur que cela arrive à d'autres endroits. Les statistiques québécoises, rappelle-t-il, démontrent qu'il y a globalement une augmentation du nombre de crimes haineux. À Sherbrooke, cela a diminué. C'était une des 10 villes où il y avait le plus d'actes haineux en proportion de sa population, mais là, elle a diminué. Québec et Montréal, malheureusement, ont monté dans le classement.

« Il faut que dans notre société, tout soit mis en œuvre pour éviter ce genre de tragédie. »

— Une citation de  Mohamed Soulami, directeur général d'Actions interculturelles
Une famille gravit les marches de l'hôtel de ville sous les flocons de neige.

La cérémonie a lieu de 15 h 30 à 17 h dimanche à l'hôtel de ville de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / Guylaine Charette

L'organisme Actions interculturelles organise ce genre de journée depuis 2018 mais avait mis les rassemblements sur pause en raison de la COVID-19. Des élus et des membres de diverses organisations seront sur place, mais le directeur général invite la population à se joindre à la cérémonie. Pour que chacun fasse son geste de sensibilisation, d'éducation. La prévention, c'est toujours mieux que d'agir à la suite des problèmes.

En cours de chargement...