•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Calgary s’inspire de Montréal pour revitaliser son centre-ville

Montage de photos des centres-villes de Calgary et de Montréal.

Vues de Calgary (à gauche) et de Montréal (à droite). Sans compter les régions métropolitaines, la ville de Calgary est au troisième rang des municipalités les plus peuplées au Canada, après Toronto et Montréal.

Photo : Radio-Canada / Justin Pennell / Getty Images / Marc Bruxelle

La Ville de Calgary a mis en place des mesures qui s'inspirent de Montréal pour développer son centre-ville et notamment revitaliser ce secteur afin qu'il devienne plus attractif et voit son dynamisme renforcé.

Avec ses 1,3 million d’habitants, la métropole albertaine, qui abrite la plupart des sièges sociaux des pétrolières au Canada, est la troisième ville la plus peuplée du Canada, et la première de la province, mais son centre-ville rencontre des défis qui perdurent depuis quelques années.

Une vue du centre-ville de Calgary en avril 2021.

Alors que le taux d'inoccupation du centre-ville de Calgary atteignait 36,6% au dernier trimestre de 2022, la moyenne canadienne se situait à 17,7%. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Axel Tardieu

Après les fluctuations des prix du pétrole et la pandémie de COVID-19, le centre-ville n'est plus aussi vivant, constate l'administration municipale.

Selon la firme immobilière commerciale CBRE, le taux d'inoccupation des bureaux du centre-ville de Calgary atteignait 32,6 % au dernier trimestre de 2022 (Nouvelle fenêtre), soit le taux le plus important des grands centres urbains du pays.

Montréal devient donc un modèle d'inspiration

Montréal est une ville dynamique avec une grande présence de la culture, et je crois qu'on a le potentiel de l'être aussi, explique Thom Mahler, directeur de la stratégie urbaine de la Ville de Calgary.

Calgary veut donc attirer plus de visiteurs et de résidents au centre-ville. Pour y arriver, la métropole a un plan en trois points, souligne M. Mahler.

« On veut convertir les édifices vides en logements, renouveler nos infrastructures comme les espaces publics et investir dans cette planification. »

— Une citation de  Thom Mahler, directeur de la stratégie urbaine, Ville de Calgary

L'année dernière, par exemple, la Ville a investi à hauteur de 2 millions de dollars pour transformer une tour de bureaux en 82 logements abordables. En 2021, elle a approuvé un plan de 200 millions de dollars pour revitaliser le centre-ville.

Si les projets d’urbanisme peuvent prendre un certain temps avant de se concrétiser, le directeur général de la Calgary Downtown Association, Mark Garner, a bon espoir de voir prospérer le centre-ville.

Si vous visitez le centre-ville de Calgary dans 5, 10, ou 15 ans, ce sera le meilleur endroit où habiter, travailler, apprendre et magasiner, estime-t-il.

Davantage d’étudiants postsecondaires

Calgary travaille également avec les établissements postsecondaires pour que davantage d'étudiants s'établissent au centre-ville, comme le modèle montréalais.

L'Université Concordia à Montréal.

L'Université Concordia se trouve au centre-ville de Montréal, comme l'Université McGill et l'UQAM. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Montréal compte plus de 120 000 étudiants postsecondaires dans son centre-ville. Nous en avons moins de 20 000 à Calgary, et beaucoup de ces étudiants peuvent maintenant suivre leurs cours à distance, soulève Thom Mahler.

Le campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta a notamment ouvert en 2021 un campus satellite pouvant accueillir une centaine d'élèves en plein cœur de la ville.

La métropole économique de la province dit être en discussion avec l'Université de Calgary pour potentiellement déplacer au centre-ville l'ensemble des étudiants de son département d'architecture.

Revoir les espaces publics

La réfection de certains espaces publics est aussi à prévoir si la municipalité désire rendre son centre-ville plus attrayant, indique Thom Mahler.

« Beaucoup de nos espaces publics au centre-ville ont besoin d’un réinvestissement. Ils ont atteint la fin de leur cycle de vie. »

— Une citation de  Thom Malher, directeur de la stratégie urbaine, Ville de Calgary

À son avis, l’une des solutions passe par une plus grande inclusion de la culture et des arts, tel que le fait Montréal.

Une grande partie de ce que Montréal a fait au cours des 20 à 30 dernières années a été d'investir dans ses espaces publics afin qu'ils puissent être utilisés pour la tenue d’événements, comme le Festival de jazz. Cela aide vraiment à animer son centre-ville, observe-t-il.

Une foule de spectateurs sur la Place des festivals.

La Place des Festivals dans le Quartier des spectales à Montréal. (Photo d'archives)

Photo : Gracieuseté : Spectra/Frédérique Ménard Aubin

Montréal : un centre-ville actif

Selon Glenn Castanheira, directeur général de Montréal Centre-ville, ce n'est pas un hasard si le centre-ville de Montréal est reconnu pour son effervescence.

[C’est la] capitale nord-américaine des événements internationaux, dit-il, avec un centre de congrès qui est en plein cœur du centre-ville de Montréal, qui assure un achalandage constant.

« C’est plus qu’un quartier, c’est un mode de vie. »

— Une citation de  Glenn Castanheira, directeur général de Montréal Centre-ville

C’est aussi un quartier de plus en plus habité, le centre-ville de Montréal. On vient de connaître la deuxième croissance démographique en importance de tout le Canada, ajoute-t-il.

Il rappelle que Montréal est la deuxième ville comptant le plus d’étudiants en Amérique du Nord, après Boston : Tout ça, concentré dans le centre-ville.

Nous sommes aussi le plus grand quartier culturel en Amérique du Nord, dit-il, plus grand que Times Square.

Selon le recensement de Statistique Canada de 2021, le centre-ville de Montréal a une population d’un peu moins de 110 000 personnes. Selon Mark Garner de la Calgary Downtown Association, le centre-ville de la métropole albertaine s'élève à près de 45 000 habitants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...