•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Américaine poursuit le comté de Colchester après être tombée dans un phare

Le phare un jour d'été.

La plaignante poursuit à la fois le comté de Colchester et la Société de préservation du phare de Five Islands.

Photo : Gracieuseté de Tourisme Nouvelle-Écosse

Radio-Canada

Une touriste de Pennsylvanie poursuit le comté de Colchester, en Nouvelle-Écosse, après être tombée d'une échelle à l'intérieur d'un phare historique, il y a près de six ans.

La femme visitait le phare de Five Islands, qui se trouve sur les rives du bassin des Mines (de Minas), lorsqu'elle est tombée en escaladant l’échelle à l’intérieur qui mène au deuxième étage.

Les documents de la poursuite ne révèlent pas l'étendue de ses blessures, mais elle poursuit le comté pour négligence et manquement à ses obligations en vertu de la Loi sur le gouvernement municipal.

Gestion du phare historique

Le phare a été construit durant l'hiver 1913-14 et a servi d'aide à la navigation pendant plus de 80 ans.

En 2017, lorsque l'accident s'est produit, le phare avait été déplacé dans un parc, où il se dresse comme point de repère.

Le comté est propriétaire du phare, mais il est exploité par la Société de préservation du phare de Five Islands. La plaignante désigne à la fois le comté et la société comme défendeurs.

Les gens ont été autorisés à entrer dans le phare et à gravir l'échelle intérieure jusqu'à la plateforme lumineuse jusqu'en septembre 2019.

Cette année-là, le ministère du Travail de la Nouvelle-Écosse a reçu une plainte concernant la sécurité de l'intérieur. Au moment où la plainte a été reçue, le bâtiment était déjà fermé pour la saison.

Accès interdit depuis la plainte

Le comté a informé la Société et a demandé à ce que plus personne n'utilise l'échelle. La trappe en haut de l'échelle a été cadenassée et une nouvelle serrure a été placée sur la porte extérieure.

Cette porte a ensuite été vissée et personne n'est entré dans le bâtiment depuis l'automne 2019.

Le comté de Colchester a tenté de faire rejeter le procès, soutenant qu'il ne devrait pas être tenu responsable des conditions à l'intérieur du phare puisqu’il ne faisait qu’entretenir l'extérieur du phare et le parc.

Mais un juge de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse a statué que la femme méritait sa comparution devant le tribunal et a rejeté la requête du comté.

Avec les informations de Blair Rhodes, de CBC

En cours de chargement...