•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gel du coût des assurances automobile en Alberta pour 2023

Des voitures sur une route enneigée.

Aucune hausse d'assurance automobile ne sera approuvée pour le reste de l'année.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement de l'Alberta a institué un gel du coût des assurances automobile pour le reste de l’année 2023, mais la mesure pourrait ne pas se refléter sur les factures des Albertains.

Dans un communiqué publié jeudi, le gouvernement dit avoir entendu les inquiétudes croissantes de la population au sujet de l’abordabilité des assurances. Il blâme l’inflation et les problèmes d’approvisionnement de pièces automobiles.

Selon un rapport d’Ernst & Youngpréparé pour la Société d’assurance automobile de la Colombie-Britannique et publié en octobre 2022, l’Alberta est l’endroit où les frais d’assurance sont les plus élevés au Canada pour la plupart des profils de conducteurs que le consultant a comparés. Ernst & Young a toutefois souligné dans une clarification cette semaine que son étude n’était pas une représentation exhaustive de toutes les options d’assurance.

Nous continuerons à rencontrer les membres de l’industrie des assurances pour trouver des solutions additionnelles de long terme, a indiqué le ministre des Finances, Travis Toews, dans un communiqué.

Malgré ce gel, les primes d’assurances automobile pourraient toutefois continuer à augmenter puisque certaines hausses ont déjà été approuvées. Le gouvernement précise aussi que la mesure n’empêche pas des hausses liées à des déménagements, des changements de véhicules ou des accidents.

Vraiment trop peu, vraiment trop tard, a réagi la cheffe du Nouveau Parti démocratique de l’Alberta, Rachel Notley, en conférence de presse. Instituer un gel après de telles hausses des primes dues à leurs décisions ne va pas aider les Albertains.

L’opposition officielle reproche aux conservateurs unis d’avoir mis fin au plafond d'augmentation que le gouvernement néo-démocrate avait précédemment institué.

Une annonce décevante, selon le Bureau d'assurance du Canada

Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) qualifie l’annonce du gouvernement albertain de décevante pour les assureurs [comme] pour les assurés, car un gel des coûts d'assurances n’est pas susceptible d’« améliorer l'abordabilité de l'assurance automobile à court terme » et ne fera que reporter les défis, soutient-il.

« Les assureurs automobiles de l'Alberta sont désireux de travailler avec le gouvernement et tous les intervenants pour offrir de meilleures options d'assurances automobile plus abordables aux 2,8 millions de conducteurs de l'Alberta », écrit le BAC dans un communiqué.

Le BAC dit avoir proposé à cet effet des options qui se traduiraient par une économie moyenne de 325 $ sur les primes pour les conducteurs.

En cours de chargement...