•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jardins pédagogiques pourraient voir le jour dans des écoles de Baie-Comeau

Les élèves de l'école Louis-de-France font pousser des légumes dans la cour d'école.

Le CSS de l'Estuaire espère joindre des notions d'apprentissage à l'élaboration des jardins. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / L'épicerie

Le Centre de services scolaire (CSS) de l’Estuaire veut mettre sur pied un « réseau nourricier » à Baie-Comeau. Un jardin pédagogique, une serre automatisée et des bacs de jardinage, installés dans différents établissements scolaires, pourront servir à la fois à la formation des élèves et à nourrir la communauté.

La Maison des Familles et le Centre de services scolaire espèrent ainsi créer des liens et répondre efficacement aux besoins des familles, souligne le CSS de l'Estuaire dans un communiqué.

L’initiative est lancée en collaboration avec la Maison des familles de Baie-Comeau et la Coopérative de solidarité Gaïa.

Les semis et les plants sont entrain d'être préparés dans les serres pour la saison.

La coopérative Gaïa pourrait offrir des ateliers pédagogiques dans le cadre de ce projet. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

L’idée n’est pas d’imposer des projets aux écoles et d’ajouter à leur travail déjà considérable, mais bien de développer des pratiques novatrices et gagnantes autour de leurs propres idées, expliquent les directrices générales de la Maison des Familles et du CSS de l’Estuaire, Stéphanie St-Gelais et Nadine Desrosiers.

Trois établissements sont visés par le projet : l’école Saint-Cœur-de-Marie, le Centre d’éducation des adultes (CÉA) de l’Estuaire ainsi que l’école secondaire Serge-Bouchard.

Trois projets distincts, mais liés

Notre objectif est de produire, récolter et transformer les fruits et légumes pour le mieux-être des familles défavorisées, explique par communiqué le directeur de l’école secondaire Jean-Bouchard, Steve Ahern.

Les élèves de Serge-Bouchard pourront aussi approfondir leurs connaissances en cultivant fleurs, fruits et légumes dans de grands bacs aménagés. Nous avons déjà, dans notre école, un projet de semis avec les classes d’adaptation scolaire et une importante production de compost, alors ce nouveau partenariat ouvre la porte à plusieurs nouveautés intéressantes, ajoute Steve Ahern.

Le devant de l'école Serge-Bouchard l'hiver

L'école secondaire Serge-Bouchard à Baie-Comeau. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

À l’école Saint-Cœur-de-Marie, les élèves pourront s’initier au maraîchage grâce à un jardin pédagogique, où ils pourront cultiver des légumes. Selon le CSS, la moitié des enseignants de Saint-Cœur-de-Marie se sont portés volontaires pour participer à l’élaboration du jardin.

Du côté du CÉA de l’Estuaire, une serre automatisée verra le jour à proximité du pavillon André-Jacob du Centre de formation professionnelle de l’Estuaire.

Cette serre pourrait servir de plateau de travail, mais le CÉA songe aussi à développer une nouvelle formation, dont celle de manœuvre en production maraîchère.

Ces nouveaux aménagements seront aux jardins communautaires des secteurs Mingan et Marquette, d’où l’idée de réseau nourricier.

À la recherche de financement

Le projet est évalué à un peu plus de 210 000 $, selon le CSS de l’Estuaire. Il sera mis sur pied une fois que le financement sera progressivement attaché.

Le CSS affirme que des demandes d’aides financières seront lancées sous peu auprès de plusieurs bailleurs de fonds.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Côte-Nord

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Côte-Nord.