•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ken Sim s’appuie sur le passé pour bâtir sa vision pour Vancouver

Ken Sim s'adresse à des centaines de personnes.

Lors de son premier discours sur l'état de la Ville, Ken Sim a mentionné à trois reprises que Vancouver est ouvert au monde des affaires.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Le maire de Vancouver, Ken Sim, a offert son premier discours sur l’état de la Ville devant près de 700 entrepreneurs.

Dans un discours optimiste, mardi, Ken Sim a parlé de sa vision pour Vancouver. Il y voit une ville de vitres, de montagnes, et une ville qui doit retrouver son côté cool. Selon Ken Sim, Vancouver a perdu l’énergie qu’elle avait. À ses yeux, Vancouver devrait attirer plus d’événements et d’activités.

Une centaine de jours après avoir défait l’ancien maire Kennedy Stewart, Ken Sim voit la source de cette énergie dans des exemples comme l’Expo de 1986 et les Jeux olympiques de 2010 qui, selon lui, ont façonné Vancouver.

Il a aussi reconnu que les Vancouvérois font face à une crise du logement. Dans son discours, il a affirmé que la ville devrait avoir plus de grandes tours qu’à Surrey ou Burnaby pour augmenter la densité de la population.

« Nous avons été très clairs, nous sommes dans une crise du logement. Nous allons nous concentrer sur l’accélération du processus d'octroi des permis de construction. »

— Une citation de  Ken Sim, maire de Vancouver

Ken Sim promet également de travailler de pair avec les autres maires du Grand Vancouver afin de surmonter les défis qu’ils ont en commun. Il cite notamment le projet d'usine de traitement des eaux usées de 10 milliards de dollars (Nouvelle fenêtre) sur l’île Iona. Ce projet se trouve à Richmond, à 18 km au sud-ouest de Vancouver.

Le maire élu en octobre a également dressé un premier bilan du travail de son équipe. ABC Vancouver a faite élire une majorité de ses candidats au conseil municipal, à la Commission scolaire de Vancouver (VSB) et à la Commission des parcs.

Selon le maire, les élus se sont surtout affairés à accomplir leurs promesses électorales, comme le développement du processus d’embauche de 100 nouveaux policiers et 100 nouvelles infirmières.

Le parti de Ken Sim a récemment été critiqué pour avoir fermé un bureau d'aide aux locataires et pour avoir refusé d’offrir une subvention de 7500 $ au Vancouver Area Network of Drug Users pour un projet d’arts.

Avec les informations de Justin McElroy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...