•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un voyage déterminant pour la suite des choses attend les Raptors

Pascal Siakam se gratte le coude lors d'un temps d'arrêt.

Les Raptors ne connaissent pas les résultats escomptés malgré de bonnes performances de Pascal Siakam cette saison.

Photo : Associated Press / Abbie Parr

Alors qu'ils étaient une des belles surprises dans la NBA l'an dernier, les Raptors de Toronto ont eu beaucoup de mal à gagner cette saison. Onzièmes au classement dans l'Association Est, les Torontois s'apprêtent à disputer leurs sept prochains matchs à l'étranger. S'ils ne parviennent pas à redresser la barque, le visage de la formation pourrait s'en trouver changé, puisque la date limite des échanges approche.

À 16 jours très exactement du jour J, les Torontois passeront les 12 prochains jours sur la route, entre Sacramento et Memphis, en passant par Oakland, Portland, Phoenix, Salt Lake City et Houston.

C'est un bon moment pour partir en voyage, a dit Thad Young, mardi, quelques heures avant de prendre l'avion avec ses coéquipiers.

Ça nous donnera beaucoup de temps pour trouver des solutions tous ensemble, a-t-il ajouté. On va pouvoir apprendre beaucoup. Nous aurons l'occasion de lutter contre l'adversité sans les distractions que ça implique d'être à la maison.

Deux joueurs de basketball entrent en contact.

Les Raptors n'ont gagné qu'un seul de leurs quatre derniers matchs.

Photo : Getty Images / Cole Burston

Les Raptors avaient connu des difficultés l'an dernier, présentant un dossier de 22 victoires et autant de défaites à pareille date. Ils avaient conclu la saison avec un dossier de 26-12 pour pointer au 5e rang. La pente paraît toutefois plus abrupte cette fois. L'équipe n'a gagné que 21 de ses 48 premiers matchs si bien que le nom de chacun de ses meilleurs joueurs – outre Scottie Barnes – se trouve au centre de nombreuses rumeurs.

C'est vraiment frustrant pour nous en tant qu'équipe. On sait bien qu'on n'est pas où on doit être, a indiqué à son tour la vedette des Raptors, Pascal Siakam. On a besoin d'avoir des victoires consécutives et c'est ça qu'on cherche.

L'essentiel maintenant, c'est d'essayer de rester positifs, de continuer à travailler, de faire tout ce qu'on peut faire ensemble pour essayer de sortir de la situation dans laquelle on est, ajoute-t-il. On a une occasion avec ces sept matchs [à l'étranger]. Ce sera une très grande période pour notre saison.

Pascal Siakam, des Raptors, tente de retirer le ballon des mains de RJ Barrett, des Knicks.

Les Raptors ont besoin d'aligner des victoires, selon Pascal Siakam.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Les Raptors n'accusent pas un important retard sur les Bulls de Chicago et la 10e place au classement dans l'Est, la dernière donnant accès aux séries par le tournoi de qualification dit play-in. Une seule victoire sépare les deux équipes. Mais, avec une cuvée d'espoirs dite de grande qualité, l'état-major de Toronto pourrait être convaincu de monnayer certains éléments de sa formation pour terminer dans les bas-fonds du classement et accélérer la relance de l'équipe à moyen terme.

Les représentants de la Ville Reine ont donc peu de marge de manœuvre s'ils espèrent convaincre leurs patrons de laisser leur groupe intact d'ici deux semaines.

Depuis sept ans que je vis cette situation, je me rends compte que je ne peux rien y faire. Mieux vous jouez et plus votre équipe se porte bien, moins il y a de chances que quelqu'un soit transféré. Si vous ratez, vous vous mettez dans une situation où tout peut arriver. Alors nous devons contrôler ce que nous pouvons contrôler, avait sagement expliqué Fred VanVleet dimanche.

Nous allons en faire un voyage sérieux, professionnel, qui impliquera beaucoup de travail, de réunions et d'entraînement. Ce sera un voyage d'affaires, a dit l'entraîneur Nick Nurse mardi.

On ne peut pas s'en faire avec le bruit autour de nous ou la pression. Nous devons simplement nous affairer à jouer un peu mieux, a-t-il ajouté. Jouer mieux, c'est diriger mieux, jouer mieux, être prêt quand le ballon est en jeu, être prêt à se battre, montrer de la ténacité; ce genre de choses. C'est ce sur quoi nous devons nous concentrer plus que tout autre chose.

Un problème évident

Entouré de trois adversaires, Kawhi Leonard maîtrise le ballon de la main gauche lors d'un match contre Toronto.

Le jeu défensif des Raptors est problématique cette année.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

L'ailier fort Thad Young a été pour le moins honnête avec les journalistes, mardi, confiant d'abord que l'équipe s'en est remise à des vidéos de ses performances passées pour s'inspirer sur le plan défensif, ces derniers jours. Le jeu défensif est aussi, de son propre aveu, le talon d'Achilles de l'équipe cette année.

Nous marquons assez de points pour gagner des matchs de basketball, a-t-il fait remarquer. Nous n'en faisons simplement pas assez en défense.

Les Raptors sont effectivement la seule équipe classée 8e rang ou pire dans l'Association Est à présenter un différentiel de points pour et contre positif. Toronto marque en moyenne 0,2 point de plus que ses adversaires par match, une moyenne identique à celle du Heat de Miami, 6e dans l'Est.

[Notre identité], ç'a toujours été que lorsque des équipes venaient jouer à [Toronto] ou lorsqu'elles nous accueillaient chez elles, elles se disaient ''Oh purée! Ce sera une équipe difficile à affronter, une dure soirée''. Nos adversaires avaient un peu peur de nous. Maintenant, elles ne s'en font plus. Elles se disent ''si l'on fait ceci et cela, ça ira''. Nous voulons leur inspirer la peur de nouveau, a-t-il raconté.

Nick Nurse a par ailleurs précisé qu'O.G. Anunoby, diminué par une blessure cette fin de semaine, effectuera un retour au jeu mercredi contre les Kings de Sacramento. Le centre recrue Christian Koloko a quant à lui été prêté au club-école de l'équipe afin d'obtenir du temps de jeu. Il rejoindra les Raptors jeudi ou vendredi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...