•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un demi-million en compensation aux partis politiques du Québec pour l’inflation

François Legault est debout derrière un lutrin où apparaît le mot « Continuons » et devant un grand écran à l'arrière-plan où apparaît le mot « Merci! ».

Avec l'augmentation de l'allocation du DGEQ pour l'inflation, le pourcentage de votes obtenus par la CAQ vaudra 215 000 $ de plus au parti de François Legault, pour un total de plus de 4,6 millions de dollars. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

L’inflation élevée coûte cher aux contribuables, aux entreprises ainsi qu'aux partis politiques, dont les dépenses augmentent. Comme à tous les mois de janvier, le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a revu l’allocation versée à chacune des formations pour l’année en cours.

Presque 525 000 $ de plus seront donc répartis d’ici le 3 octobre prochain parmi les 21 partis autorisés admissibles.

Cette allocation annuelle est distribuée en fonction du pourcentage de votes obtenus lors des dernières élections générales, ainsi que le prévoit la Loi électorale. Généralement, le taux varie peu d’une année à l’autre, mais il a fait un bond remarquable de 11 cents en 2023, compte tenu de l’inflation galopante.

Ce taux passe donc de 1,71 $ par électeur en 2022 à 1,82 $ en 2023. Il s’agit de la plus forte hausse en 10 ans au Québec.

Ces sommes servent à couvrir les dépenses liées, notamment, à l’administration courante, à la diffusion d’un programme politique, à la coordination de l’action politique des membres ou des sympathisants et aux dépenses électorales. Ces montants servent également à rembourser le capital des emprunts, indique le DGEQ sur son site web.

Ainsi, tous les partis politiques recevront plus d’argent que prévu de la part de l’État.

Par exemple, à la suite des résultats des dernières élections et selon les projections, la Coalition avenir Québec devait obtenir un financement de 4 419 373 $ cette année. Or, avec la révision du taux, cette formation touchera plutôt 4 634 340 $, soit environ 215 000 $ de plus.

L’allocation de Québec solidaire augmente de près de 81 000 $, celle du Parti québécois (PQ), de 76 000 $, tandis que le Parti libéral du Québec (PLQ) recevra 75 000 $ supplémentaires, et le Parti conservateur du Québec (PCQ), 67 000 $ de plus.

Les versements de cette allocation sont mensuels.

Le 3 octobre dernier, 6 302 789 électeurs étaient inscrits sur la liste électorale au Québec. À 1,71 $ par vote, les projections établissaient un financement de l’État à hauteur de 10 777 769 $ pour l’ensemble des partis politiques autorisés. Avec l’indexation du taux à 1,82 $, ce montant s’élève maintenant à 11 302 023 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...