•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Messenger ajoute des fonctionnalités à sa messagerie chiffrée de bout en bout

Le logo de l'application Messenger sur un écran de téléphone.

Facebook a promis dès 2019 de chiffrer la plateforme de messagerie instantanée Messenger.

Photo : afp via getty images / MARTIN BUREAU

Radio-Canada

Si vous avez déjà testé la messagerie cryptée de l’application Messenger, vous avez probablement remarqué qu’elle comportait bien moins d’options de personnalisation que la messagerie traditionnelle. Meta a annoncé qu'elle voulait y remédier et a annoncé l’arrivée d’une foule de nouvelles fonctionnalités.

Pour rappel, les conversations cryptées utilisent le chiffrement de bout en bout, ce qui signifie que le message est brouillé, sauf pour la personne qui l’expédie et celle qui le reçoit, toutes deux détenant les clés pour le lire. Meta ou d’autres entités n’ont ainsi pas accès aux messages.

On pourra dorénavant, dans ces conversations, appliquer des thèmes, choisir un émoji rapide personnalisé et apposer une photo de groupe, des options déjà offertes dans la messagerie de base de Meta.

D’autres options seront également offertes, soit l’affichage (ou non) du statut en ligne et la prévisualisation de liens partagés dans une discussion.

Ces fonctionnalités n'étaient pas toutes accessibles dans la nouvelle version de l’application au moment d’écrire ces lignes, vers mardi midi.

Un chiffrement de bout en bout par défaut

La nouvelle qui risque d’intéresser davantage les partisans et partisanes du chiffrement de bout en bout, c’est que Meta annonce l'application de cette mesure de sécurité par défaut pour de plus en plus de personnes.

Au courant des prochains mois, plus de gens verront certaines de leurs conversations améliorées grâce à une couche supplémentaire de protection permise par le chiffrement de bout en bout, indique Meta dans un billet de blogue.

Nous savons que les gens auront des questions sur la façon dont nous choisissons telle ou telle conversation [pour la transformer en discussion cryptée], alors nous voulons d’avance préciser que c’est un processus aléatoire, affirme l’entreprise.

Le géant des réseaux sociaux est également propriétaire de WhatsApp, une autre application de messagerie très populaire qui est entièrement chiffrée de bout en bout.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...