•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de logements transitoires dans Limoilou pour la Maison Dauphine

La Maison Dauphine.

La Maison Dauphine.

Photo : Radio-Canada/Jean-François Nadeau

Guylaine Bussière

Un projet de prolongement des services de la Maison Dauphine de plusieurs millions de dollars verra prochainement le jour dans Limoilou. Le complexe de quatre étages comptera près d'une trentaine de logements transitoires. 

Le projet, baptisé L'Hôte Dauphine, est en attente de financement. Il vise à poursuivre l'œuvre d'intégration sociale des jeunes de la rue à travers des logements supervisés et de l'accompagnement, au-delà de l'urgence du quotidien.

On va pouvoir offrir des cours d’intégration sociale, leur apprendre comment vivre en logement, comment s'occuper de son animal de compagnie, illustre le directeur général de la Maison Dauphine, Claude Marin.

Claude Marin dans un corridor de la Maison Dauphine.

Le directeur général de la Maison Dauphine, Claude Marin.

Photo : Radio-Canada

Le projet, évalué à une dizaine de millions de dollars, inspire des jeunes comme Mélody Deschesnes, 23 ans. Elle utilise depuis sept ans les services de la Maison Dauphine.

Quand Claude m'a parlé de ça, j'ai trouvé que c'était une très bonne idée. Ça va vraiment aider les gens qui veulent se reprendre en main, avoir une meilleure stabilité, croit-elle. 

Une jeune femme dans un local de la Maison Dauphine.

Mélody Deschesnes utilise les services de la Maison Dauphine depuis sept ans.

Photo : Radio-Canada/Guylaine Bussière

Les jeunes sont souvent en situation d'errance. On a un hébergement d'urgence ici, mais ça ne règle quand même pas le problème de se trouver un logement et d'avoir une stabilité, donc c'est sûr que l'hébergement transitoire est plus que bienvenue dans le prolongement des services, ajoute la responsable du service spécialisé Jeunes Dauphine, Josée Thériault.

La majorité des logements de la nouvelle construction seront des studios. Il y aura également une dizaine de trois pièces et demie dans les unités d’habitation.

On est en train d'acquérir un terrain. Ça va l'officialiser dans pas longtemps, précise Claude Marin.

Le projet verra le jour dans Limoilou et les jeunes pourront y vivre avec leur animal de compagnie. 

Le lien avec leur animal est tellement important qu'ils vont parfois préférer rester dans la rue que de se départir de leur animal pour arriver à être en logement, mentionne Josée Thériault.

La responsable du service spécialisé Jeunes Dauphine, Josée Thériault.

La responsable du service spécialisé Jeunes Dauphine, Josée Thériault.

Photo : Radio-Canada

C’est notamment le choix qu’avait fait Mélody Deschesnes.

J'ai été dans la rue du mois de mai jusqu'au mois de novembre parce que j’ai deux chiens. Ça a été vraiment très dur de trouver des appartements. Partout où j'ai regardé, c’était des prix exorbitants. Dès que tu dis au propriétaire que tu as un chien, tu es tout de suite barrée, raconte-t-elle.

Pour sa trentième année d'existence, la Maison Dauphine réalisera, grâce à ce projet, le rêve de son fondateur, le père Michel Boisvert.

On revient à son idée de départ qui était de créer un hébergement. On est très contents de ça, souligne Josée Thériault.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...