•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crime organisé : des remplaçants utilisés pour vendre des maisons à l’insu du propriétaire

Une capture d'écran d'un permis de conduire caviardé.

Plus tôt ce mois-ci, le Service de police de Toronto a publié un communiqué de presse sollicitant l'aide du public pour identifier cet homme et une femme. CBC Toronto a appris qu'ils se seraient fait passer pour les acheteurs d'une maison d'Etobicoke, ciblée pour fraude par transfert de titre.

Photo : Service de police de Toronto

Radio-Canada

Le même permis de conduire frauduleux a été utilisé pour louer deux maisons de Toronto que le crime organisé a tenté de vendre à l'insu du propriétaire, selon un enquêteur privé.

L'une des fraudes a été déjouée par la famille du propriétaire qui a compris ce qui se passait avant que la maison de l'est de Toronto ne puisse être vendue.

Mais dans l'autre cas, qui concerne une propriété d'Etobicoke, la vente frauduleuse a été effectuée et la police de Toronto a publié un communiqué de presse pour que le public l'aide à identifier les suspects.

Une enquête de CBC Toronto a précédemment révélé que des groupes criminels organisés de la grande région de Toronto payaient des remplaçants pour se faire passer pour des locataires afin d'avoir accès à des propriétés, puis en payaient d'autres pour se faire passer pour des propriétaires afin d'hypothéquer ou de vendre les maisons.

L'image de l'un de ces prétendus remplaçants, dont la photo figure sur un permis de conduire frauduleux, a été utilisée dans deux des stratagèmes immobiliers.

D'autres accusations de fraude contre le remplaçant présumé

Un homme de 54 ans était en liberté sous caution pour des accusations de fraude non liées à ces dossiers lorsqu'il se serait fait passer pour un locataire pour avoir accès aux deux propriétés de Toronto concernées dans une fraude par transfert de titre.

L'homme fait actuellement face à un total de 14 chefs d'accusation à Toronto et à Newmarket, en Ontario, dont plusieurs chefs d'accusation de vol d'identité et de possession de faux documents.

CBC Toronto ne nomme pas le remplaçant présumé, car il n'a pas pu être joint pour commenter et il n'a pas été inculpé par la police en lien avec les fraudes immobilières.

Un homme assis.

Le président et chef de la direction de King International Advisory Group, Brian King, affirme que le même permis de conduire frauduleux a été utilisé pour louer deux maisons de Toronto que le crime organisé a tenté de vendre à l'insu du propriétaire.

Photo : Radio-Canada / Farrah Merali

Les remplaçants ne sont pas les cerveaux derrière ces fraudes, mais ils peuvent gagner entre 10 000 et 15 000 $ pour quelques heures de travail, selon le président et chef de la direction de King International Advisory Group, Brian King.

C'est de l'argent facile. Ils sont presque comme des acteurs rémunérés, explique-t-il.

Sa société d'enquête privée mène actuellement une enquête sur 30 cas de fraudes immobilières dans la grande région de Toronto.

Photos de deux personnes en noir et blanc.

Le Service de police de Toronto est à la recherche d'un homme et d'une femme qui auraient frauduleusement vendu une maison alors que les propriétaires étaient à l'étranger.

Photo : Service de police de Toronto

Dans le cas de la propriété d'Etobicoke vendue à l'insu des propriétaires, Brian King explique que le Service de police de Toronto a demandé l'aide du public pour identifier les remplaçants qui se seraient fait passer pour les propriétaires lors de la vente.

Ils doivent connaître les bonnes réponses à donner aux avocats, ajoute M. King.

Selon l'assureur de titres John Rider, le secteur immobilier et les autorités doivent travailler ensemble et partager des informations pour éliminer ces fraudeurs.

Nous voyons ces pièces d'identité et ce sont très régulièrement les mêmes personnes, mais elles portent des noms différents sur leur pièce d'identité, explique M. Rider, vice-président principal de Chicago Title Insurance Company au Canada.

Usurpation d'identité

La photo de la pièce d'identité utilisée par le locataire dans deux de ces fraudes de transfert de titre appartient à un remplaçant présumé, mais CBC Toronto a appris que le nom sur le permis de conduire est celui d'une autre victime de fraude.

L'homme de la grande région de Toronto a été victime d'une fraude hypothécaire de près de 700 000 $ en 2020.

Au cours des années qui ont suivi, les escrocs ont continué à utiliser le nom de l'homme sur de fausses pièces d'identité.

Par l'intermédiaire de sa famille, l'homme a refusé de commenter.

Brian King rappelle que, même si certaines fraudes immobilières sont concluantes, il y a aussi celles qui sont interceptées par des avocats avant que la transaction ne soit terminée.

Cependant, il y en a suffisamment qui passent sous le radar pour que le crime organisé considère qu'il vaut la peine de continuer d'essayer. S'ils échouent sur une propriété, ils passent simplement à la suivante, souligne M. King.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...