•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sault-Sainte-Marie, les Maple Leafs et les liens étroits qui les unissent

L'attaquant Michael Bunting et le gardien de but Matt Murray célèbrent après une victoire des Maple Leafs.

Coéquipiers chez les Maple Leafs, Michael Bunting et Matt Murray ont tous deux fait leurs classes dans les rangs juniors avec les Greyhounds de Sault-Sainte-Marie.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Le monde est petit, se dit-on souvent. Le sentiment n'a jamais été aussi vrai que dans le vestiaire des Maple Leafs de Toronto où l'on trouve un nombre impressionnant de personnes ayant passé un pan de leur vie à Sault-Sainte-Marie, dans le Nord de l'Ontario.

Cette ville située à la confluence des lacs Supérieur et Huron, à 300 km à l'ouest de Sudbury, est bien jolie, mais elle n'est pas une carte postale. Du moins, pas au point de justifier que près du quart de la formation actuelle des Maple Leafs y ait passé du temps.

Sauf que c'est bien le cas et la Ville le doit à son équipe de hockey, les Greyhounds, qui évoluent dans la Ligue de l'Ontario (OHL).

Kyle Dubas répond aux questions des journalistes lors d'une conférence de presse.

Les liens étroits entre les Maple Leafs et Sault-Sainte-Marie sont dus à l'ascension météorique de Kyle Dubas au poste de directeur général de l'équipe torontoise.

Photo : La Presse canadienne / Christopher Katsarov

À une certaine époque, les Hounds devaient leur renommée à nul autre que Wayne Gretzky. Le surdoué du hockey y a joué sa seule saison dans le hockey junior ontarien, inscrivant l'invraisemblable total de 182 points en 63 parties lors de la saison 1977-1978.

Ron Francis, Paul Coffey et Joe Thornton, tous aussi des légendes du hockey, y ont fait leurs classes. Plus récemment, c'est toutefois à un autre prodige que l'équipe doit la plus récente part de sa notoriété, soit Kyle Dubas.

Le directeur général des Maple Leafs est né et a grandi à Sault-Sainte-Marie. Il a en quelque sorte été formé chez les Hounds alors que son grand-père Walter y a été entraineur pendant les années 60. Il a lui-même occupé plusieurs rôles mineurs au cours de sa jeunesse avant de devenir directeur général de l'équipe à 25 ans.

Michael Bunting lors d'un match avec les Greyhounds de Sault-Sainte-Marie.

Michael Bunting a évolué avec les Greyhounds de Sault-Sainte-Marie, comme beaucoup de ses coéquipiers, pendant deux ans de 2013 à 2015.

Photo : Terry Wilson/OHL Images

En quelques années à la barre de l'équipe de son enfance, Dubas a vu passer l'attaquant Michael Bunting ainsi que les gardiens de but Jack Campbell et Matt Murray. Il a aussi embauché un entraîneur du nom de Sheldon Keefe. Tôt ou tard, chacun d'eux l'a rejoint, jetant les bases d'une petite communauté saultite chez les Leafs.

On est plusieurs à avoir fait nos débuts à [Sault-Sainte-Marie] et puis à avoir fait notre chemin jusqu'ici [chez les Maple Leafs]. C'est plutôt cool qu'on soit tous à nouveau réunis comme ça, a indiqué Bunting en entrevue à Radio-Canada.

Pouvoir les rejoindre, ça faisait partie des raisons pour lesquelles je souhaitais jouer à Toronto. J'ai connu du succès sous Keefe, qui a été mon entraîneur dans le junior, et j'étais familier avec eux alors ç'a assurément influencé ma décision.

Matt Murray devant la cage des Greyhounds.

Matt Murray a fait ses classes avec les Greyhounds de Sault-Sainte-Marie pendant quatre ans, de 2010 à 2014.

Photo : Terry Wilson/OHL Images

Contrairement à Bunting qui a choisi de rejoindre les Maple Leafs en tant que joueur autonome, Matt Murray a pour sa part été acquis par Kyle Dubas et lesMaple Leafs par le biais d'un échange avec les Sénateurs d'Ottawa l'été dernier. Il s'est réjoui de pouvoir retrouver des visages familiers à Toronto.

C'est amusant parce que dans le vestiaire, on est plusieurs à avoir des histoires à partager sur notre passage à Sault-Sainte-Marie. Il y a même des gars au sein de l'équipe qui ont eu la même famille d'accueil que moi, raconte-t-il avec un large sourire.

Jake Muzzin a eu la même famille que moi. Et je crois que Mac [Hollowell] y a passé du temps aussi. C'était une belle famille et je suis resté en contact avec eux. C'était l'endroit où se rassembler dans le temps. Encore une fois, c'était juste cool dès le départ d'avoir un tel point commun avec mes coéquipiers [à Toronto].

La connexion saultite a quelque peu facilité son intégration dans le vestiaire, concède-t-il.

Conor Timmins alors qu'il jouait dans l'uniforme des Greyhounds.

Conor Timmins, acquis cette saison par les Maple Leafs, est aussi un ancien du programme des Greyhounds.

Photo : La Presse canadienne / Dhiren Mahiban

Cette saison, ils sont huit joueurs à avoir endossé l'uniforme des Maple Leafs pour au moins un match à avoir évolué pour les Greyhounds de Sault-Sainte-Marie dans les rangs juniors. En plus de Bunting, Murray, Muzzin et Hollowell, il y a aussi Rasmus Sandin, Conor Timmins, Wayne Simmonds et Kyle Clifford.

On a tous de bonnes histoires à raconter, dit Timmins, acquis pour sa part des Coyotes de l'Arizona le 23 novembre dernier.

Je pense que c'est l'esprit de communauté lié au fait d'être si éloigné des autres qui rend [Sault-Sainte-Marie] si spéciale à nos yeux. Toute la ville est derrière vous à chaque match. Que vous gagniez ou perdiez, tout le monde est uni. Et parce qu'il y a peu à faire là-bas, les joueurs sont très proches aussi, renchérit-il.

Le Suédois Rasmus Sandin n'a disputé qu'une saison avec les Greyhounds, mais il en garde de très bons souvenirs. Il jouait d'ailleurs avec Timmins et Hollowell, ses coéquipiers chez les Maple Leafs désormais.

On ne pensait pas à ça quand on jouait dans la OHL – notre principal objectif était d'atteindre la LNH – mais qu'on y soit tous arrivé et qu'on ait abouti au sein de la même équipe, c'est fou!

Aux dires du défenseur, les joueurs ne sont pas les seuls à avoir des anecdotes liées à Sault-Sainte-Marie dans l'organisation des Maple Leafs. Une petite recherche permet en effet de valider que Kyle Dubas et Sheldon Keefe ont embauché plus que quelques joueurs des Greyhounds ces dernières années.

Wes Clark, actuellement directeur du recrutement amateur des Maple Leafs, Victor Carneiro, un recruteur amateur en Ontario, et A.J. MacLean, un entraîneur chez les Marlies, le club-école des Leafs, ont aussi tous fait leurs premières armes avec les Hounds.

Sault-Sainte-Marie peut être fière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...