•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des centaines d’objets personnels des Rolling Stones exposés à Halifax

L'exposition Unzipped retrace le parcours des Rolling Stones depuis leurs débuts, en 1962.

Quatre collages colorés de l'artiste Andy Warhol représentant Mick Jagger.

Des portraits originaux du légendaire Andy Warhol représentant le chanteur Mick Jagger sont exposés au Musée Steele Wheels Motor, à Halifax.

Photo : Radio-Canada / Caroline Lévesque

Une exposition présentant plus de 300 objets originaux de la collection personnelle du légendaire groupe The Rolling Stones est en cours à Halifax, en Nouvelle-Écosse.

L'exposition internationale, présentée notamment à Londres, à New York, à Sydney et à Tokyo, a été créée avec l’aide des membres du groupe afin de célébrer ses 60 ans d'existence.

Nommée Unzipped, elle est présentée au Steele Wheels Motor, un nouveau musée de voitures situé à Bayers Lake.

« On voit quelque chose que la moyenne [des gens] ne voit pas souvent. C'est comme un regard dans les coulisses du groupe.  »

— Une citation de  Amber Belanger, préposée au musée Steele Wheels Motor
Charlie Watts, Mick Jagger, Ron Wood et Keith Richards se tiennent par les épaules et posent en conférence de presse.

The Rolling Stones célèbrent leur 60 ans d'existence.

Photo : afp via getty images / TIMOTHY A. CLARY

Reconstitution de leur premier appartement

La réplique grandeur réelle de l'appartement délabré de trois pièces occupé par les membres du groupe à leurs débuts, en 1962, et situé au 102 Edith Grove, dans le quartier de Chelsea, à Londres, constitue une partie importante de l'exposition.

Une cuisine insalubre avec de la vaisselle sale.

Une réplique en taille réelle de la cuisine délabrée du premier appartement des Rolling Stones au début des années 1960 dans le quartier Chelsea, à Londres.

Photo : Radio-Canada / Caroline Lévesque

La disposition des meubles, la tapisserie, et même l'insalubrité des lieux où ont habité Mick Jagger, Keith Richards, Brian Jones ainsi qu'un autre colocataire ont été recréées grâce à des photographies et à la mémoire des rockers, selon Amber Belanger.

Un salon sombre et sale.

La réplique grandeur réelle du salon de l'appartement délabré de trois pièces occupé par les membres du groupe à leurs débuts, en 1962, situé au 102 Edith Grove, à Londres.

Photo : Radio-Canada / Caroline Lévesque

C'est un endroit où quatre gars ont vécu ensemble, mais c'était construit seulement pour une personne, ajoute la préposée. En un mot, c'est dégoûtant, mais c'est là où ils vivaient.

De la vaisselle sale empilée dans l'évier, des mégots de cigarette écrasés un peu partout, des bouteilles de bière vides, des tapis crasseux et les planchers qui craquent : tels sont les détails reconstitués pour les visiteurs et qui représentent les années de vache maigre du groupe.

Un évier plein de vaisselle sale.

Une réplique en taille réelle de la cuisine délabrée du premier appartement dans lequel vivaient les membres des Rolling Stones au début des années 1960 dans le quartier Chelsea, à Londres.

Photo : Radio-Canada / Caroline Lévesque

Parmi tout le désordre, des vinyles du pionnier du rock 'n' roll Chuck Berry et du bluesman Muddy Waters, dont la musique a beaucoup influencé les jeunes membres du groupe, sont mis en évidence.

Une reconstitution qui a impressionné Derek Tower, admirateur des Rolling Stones depuis les années 1960.

« J'ai appris à quel point leur appartement était malpropre. Je ne sais pas comment ils sont restés en vie! »

— Une citation de  Derek Tower, admirateur des Rolling Stones à Halifax

Des objets rares

Cette exposition présente une dizaine de guitares électriques, des extraits audio rares, des séquences vidéo à plusieurs époques, des journaux intimes des membres dans les années 1960, de même qu'une reconstitution de leur premier studio d'enregistrement avec les instruments originaux.

On voit vraiment leurs influences, d'où ils sont partis et on a même les premiers instruments sur lesquels ils ont joués, fait savoir Mme Belanger.

Des pages de journaux intimes écrits à l'encre.

Des journaux intimes du début des années 1960 écrits à la main par des membres du groupe

Photo : Radio-Canada / Caroline Lévesque

De plus, près de 50 costumes de scène emblématiques sont exposés.

« La plupart des choses [ont été recueillies] par les Stones eux-mêmes et des collections de certaines personnes, mais ce sont toujours des objets qui ont appartenus aux Stones dans le passé. »

— Une citation de  Amber Belanger, préposée au musée Steele Wheels Motor
Des mannequins blancs sont habillés de costumes de scène colorés.

Des costumes de scènes ayant appartenu aux Rolling Stones.

Photo : Radio-Canada / Caroline Lévesque

Les visiteurs peuvent même admirer six œuvres originales du légendaire Andy Warhol et des portraits grands formats de Mick Jagger.

Le parcours se termine par un concert multidimensionnel des Rolling Stones, tourné en 2016 à Cuba, et une petite exposition de peintures originales du guitariste Ronnie Wood, des œuvres à vendre à partir de 50 000 $.

Des écrans et échafaudages de scène.

Un concert multidimensionnel des Rolling Stones tourné en 2016 à Cuba fait partie de l'exposition Unzipped, située au Steele Wheels Motor.

Photo : Radio-Canada / Caroline Lévesque

L'exposition Unzipped, sur les Rolling Stones, est en cours jusqu'au 19 mars à Halifax, dernière ville de la tournée, avant de rentrer à Londres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...